AIG Europe s'en sort bien

Actualité Assureurs

AIG

Voir toute son actualité
Note :
Consultations : 852
Commentaires : 1
|
AIG Europe s'en sort bien

AIG Europe a augmenté son bénéfice de 51% en 2008

AIG Europe SA, filiale européenne de l'américain AIG, a dégagé en 2008 un bénéfice net de 146 millions d'euros (une hausse de 51%) et affirme ne pas avoir perdu beaucoup de clients malgré les problèmes de sa maison-mère, AIG. Début janvier, la filiale avait annoncé que 93% de ses contrats avaient été renouvelés au 1er janvier 2009, contre 95,5% un an plus tôt. "Je suis convaincu que nos clients comprennent qu'AIG Europe est solide financièrement et qu'ils ont confiance dans la compagnie", a déclaré PDG d'AIG Europe SA.

AIG Europe a renforcé sa solidité financière et augmenté sa collecte de primes

AIG Europe a renforcé sa solidité financière fin 2008 en augmentant son capital de 680 millions d'euros, entièrement souscrite en interne par des filiales d'AIG. Le volume des primes brutes collectées est en hausse de 6,7% à 3,2 milliards d'euros. AIG, la maison mère, a frôlé la faillite à l'automne avant d'être nationalisé par l'Etat américain, qui contrôle environ 80% de son capital.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
1 réaction


je peut avoir votre contacte ce un probléme trés serieux au service AIG. MERCI
S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS
Top 5 des questions les plus posées
  1. Assurance auto : est-elle obligatoire?
  2. Assurance auto : couverture en cas de prêt du véhicule
  3. Assurance habitation : les garanties pour les propriétaires
  4. Assurance moto : les démarches en cas de vol d'accessoires moto ou d'objets transportés
  5. Mutuelle santé : pourquoi souscrire