L'assurance auto modèle par modèle

Assurance auto MITSUBISHI

Quelle assurance pour une Mitsubishi ?

Il n’est pas toujours aisé de dénicher le meilleur contrat parmi la multitude d’assurances auto du marché. Mais Assurland est là pour vous aider à y voir plus clair ! Quelles différences par exemple entre les deux principaux types de contrats : l’assurance auto au tiers et l’assurance tous risques ?

En tout premier lieu, il est important de savoir que votre voiture doit être assurée même si vous ne roulez jamais avec.

Vous avez l’obligation de contracter au minimum une assurance au tiers (responsabilité civile). Cette assurance va prendre en charge les frais occasionnés par les dégâts matériels et corporels infligés à un tierce personne si vous êtes responsables d’un dommage. Ce contrat peut être intéressant si vous souhaitez par exemple assurer une Mitsubishi d’occasion avec un kilométrage déjà élevé. En règle générale, moins la voiture a de valeur plus vous pouvez vous permettre de souscrire une assurance minimale en termes de prix et de garanties.

Si vous souhaitez une meilleure protection, vous pouvez opter pour une assurance au tiers cumulée avec quelques garanties : vol, incendie, bris de glace ou encore tempête.

Vous avez aussi la possibilité de choisir l’assurance auto tous risques. C’est le contrat le plus complet mais aussi le plus onéreux. Il propose un grand nombre de garanties et va indemniser la plupart des sinistres. 

Pour une assurance auto Mitsubishi, tout dépend du modèle que vous souhaitez. Les citadines de la marque sont proposées neuves à moins de 10 000 euros, mais si vous désirez vous tourner vers un SUV, le prix d’entrée de gamme pour un véhicule neuf se situe autour de 25 000 euros. Dans ce cas, il peut être plus judicieux de souscrire une assurance tous-risques, pour vous prémunir également du risque de vol.

Malgré un coût à l'achat élevé, vous devriez trouver une assurance Mitsubishi pas chère grâce à notre comparateur d'assurance Mitsubishi.

Outre ces contrats « traditionnels », les assureurs proposent aussi des contrats à la carte, comme l’assurance au kilomètre. Aussi appelé « Pay as you drive », ce contrat d’assurance vous permet de payer votre prime en fonction de nombre de kilomètre parcourus. Moins vous roulez, moins vous payez. 

Pour trouver le meilleur contrat, pensez à la simulation d’assurance Mitsubishi. A la fin du formulaire, vous obtiendrez des devis d'assurance Mitsubishi gratuits. Vous pourrez ensuite les étudier pour souscrire une assurance Mitsubishi qui répond au mieux à vos besoins et à votre budget.

COMPAREZ LES ASSURANCES AUTO POUR VOTRE MITSUBISHI

logo-MITSUBISHI
Les 3 derniers tarifs trouvés par nos internautes pour une MITSUBISHI
21h03
MITSUBISHI OUTLANDER
formule Complète (Tous risques)
601 / an *
Comparez >
06h26
MITSUBISHI L200
formule Complète (Tous risques)
324 / an *
Comparez >
00h21
MITSUBISHI OUTLANDER
formule Minimum (Responsabilité Civile)
774 / an *
Comparez >
* Les tarifs peuvent varier en fonction de votre profil (âge, bonus-malus...)

Histoire de Mitsubishi, le constructeur « aux trois diamants »

L’histoire de ce constructeur japonais remonte à la fin du XIXème siècle. Il appartient alors à un conglomérat de différentes entreprises fondé en 1873 par Iwasaki Yataro. Il faut attendre 1917 pour que soit produit le premier modèle de la marque, baptisé en toute simplicité le « Modèle A », l’une des premières voitures particulières nippone. En 1931, on doit aussi à Mitsubishi le premier moteur diesel de l’île.

Par la suite, le nom emblématique de la marque (qui signifie « trois diamants » en japonais, conformément à son logo) se déclinera selon ses activités. A la veille de la Seconde guerre mondiale, l’entreprise développe ainsi des véhicules à usage militaire (dont le 4x4 « PX33 »), sous le nom de Mitsubishi Heavy Industries.

Mais pendant la guerre, Mitsubishi s’illustre surtout par son activité dans l’aéronautique, en produisant notamment la gamme des « A6M » dont fait partie le célèbre modèle « Zéro » qui officia notamment lors de l’attaque de Pearl Harbor.

Il faut attendre après-guerre la reconstruction industrielle du Japon et les années 1950-60 pour voir débarquer les nouveaux modèles automobiles de la marque, à l’image de la « Colt 600 ».

Toutefois, c’est surtout au cours des années 1970 que la marque décolle véritablement. La division « véhicule motorisée » obtient son « indépendance » de Mitsubishi Heavy Industries au début de la décennie, et devient la « Mitsubhsihi Motors Corporation » (« MMC »). Cette nouvelle ère est justement lancée avec la « Lancer » en 1973, première Mitsubishi à être vendue en Europe. 

MMC s’implante également industriellement aux Etats-Unis durant les années 1980, en partenariat avec le géant Chrysler, aux côtés duquel une usine est fondée. Mais Mitshubishi reste fortement implantée sur le marché asiatique, et est donc touché de plein fouet par la crise financière qui touche la zone en 1997. 

Chrysler abandonne toute participation financière en 2005, alors que les ventes de Mitsubhishi chutent d’année en année. A partir de cette date, une coopération se met en place avec PSA Peugeot Citroën, mais c’est finalement le groupe Renault, avec Nissan, qui entrera au capital de Mitsubishi dix ans plus tard, et deviendra le premier actionnaire du groupe.

Mitsubishi fait désormais partie, grâce à cette alliance, des premiers constructeurs mondiaux, à la bataille avec les groupes Volkswagen et Toyota. Au classement des constructeurs seuls, Mitsubishi se classait 17ème en 2019, avec 1,23 millions de véhicules écoulés dans le monde.

Les modèles Mitsubhishi en France

La marque « aux trois diamant » (ou aux trois losanges, c’est selon) est plutôt bien implantée dans l’Hexagone, avec 134 points de ventes. En 2019, ses ventes y ont même progressé de 29%, portées par le succès de l’ « Outlander », premier SUV hybride rechargeable vendu en France et en Europe. Actuellement, la marque vend une dizaine de milliers de véhicules par an en France.

La force de sa gamme est son étendue, de la petite citadine au pick-up. A l’heure actuelle, parmi les modèles proposés par Mitsubishi en France, on trouve la « Space star », citadine d’entrée de gamme puisque son prix neuf peut se négocier autour de 7 000 euros. Au rayon des SUV, on trouve deux modèles le nouvel « Outlander », en hybride rechargeable, et l’ « Eclipse Cross ». Le nouveau Mitsubishi « ASX » est lui un crossover, entre la berline et le SUV. Enfin, l’élégant pick-up « L200 » n’a rien à envier à ses concurrents américains.

Au niveau des prix, si la « Space star » peut être une bonne affaire, les autres modèles neufs, en particulier les SUV, se négocient plutôt entre 20 000 et 30 000 euros. Un prix conséquent, mais n’oubliez pas que vous pouvez commencer par économiser sur votre assurance auto, en comparant les tarifs des meilleures assurances Mitsubishi du marché.

Mitsubishi dans la culture populaire

En tant que marque nippone emblématique, Mitsubishi a su se montrer dans quelques belles productions. Il faut d’abord se rappeler que c’est sur une superbe Mitsubishi « Eclipse » verte, celle de l’agent infiltré Paul Walker, que s’ouvre la saga culte Fast & Furious. D’autres modèles de la marque se feront une place dans les autres épisodes, notamment dans l’épisode Tokyo Drift (2006), qui se déroule au Japon.

Les voitures du constructeur ont également été aperçues dans des productions asiatiques bien connues en France, notamment celles avec Jackie Chan au casting. On pense bien sûr au film de course automobile Jackie Chan sous pression (1995) dans lequel le célèbre acteur pilote une « Lancer Evolution III ».

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES