Carburants : que prévoit le dispositif d'aide aux “gros rouleurs” ?

Publié par Jordan Hervieux le 18/11/2022 à 13:51 , Mis à jour le 30/11/2022 à 11:30

Une nouvelle aide de l’État visant à soutenir les gros rouleurs va être mise en place à compter du 1er janvier, a déclaré la Première ministre Elisabeth Borne. Ce dispositif devrait concerner la moitié des ménages en France. 

Une enveloppe de 1,5 milliard d'euros

Alors que la remise à la pompe est passée de 30 à 10 centimes depuis le 16 novembre, la Première ministre Élisabeth Borne a donné plus de précisions sur le nouveau dispositif à venir. Une nouvelle aide nécessitant une enveloppe de l’État d’environ 1,5 milliard d’euros. “Cette indemnité carburant travailleurs bénéficiera aux ménages se situant dans les cinq premiers déciles de revenus, soit la moitié des ménages” a indiqué Elisabeth Borne aux Échos.

Si les conditions d’attribution ne sont pas encore connues, la Première ministre a certifié que le gouvernement travaillait sur un barème d’attribution d’aide, “avec la volonté d’aider significativement ceux qui effectuent un long trajet pour aller au travail”. Le ministre délégué aux Comptes publics, Gabriel Attal, avait souligné en octobre que ce dispositif serait à destination “des gros rouleurs et les gros bosseurs”. 

Le montant de l'aide pas encore défini 

Cette aide sera mise en place à partir du 1er janvier 2023. Les ménages concernés pourront, selon la Première ministre, “bénéficier d’un versement dès le début d’année”. Pour obtenir cette aide, il sera nécessaire de “déclarer des revenus d’activité à l’administration fiscale”, posséder une carte grise et répondre à certains critères de revenus, informe Gabriel Attal. Afin de proposer une aide dans les meilleurs délais, le ministre des Comptes publics a évoqué la création d’un site internet permettant de croiser les données fiscales et le numéro de carte grise des demandeurs.

Si le montant de l’aide n’a pas encore été définie par le ministère de l’Économie, il devrait ressembler à l’aide précédente imaginée par le gouvernement, mais finalement abandonnée. Cette dernière prévoyait une remise de 100 à 200 euros, fixée en fonction du niveau de revenu, et devait concerner les salariés, les apprentis, ainsi que les agents publics et indépendants. Un bonus supplémentaire de 50 à 100 euros était par ailleurs prévu pour les gros rouleurs. 

L'aide défiscalisée se poursuit en 2023

Pour continuer dans ce sens, la Première ministre a rappelé que le gouvernement a doublé le plafond de l’aide défiscalisée pouvant être proposé par les employeurs aux salariés utilisant leurs voitures pour se rendre sur leur lieu de travail. Une aide appréciable pour les Français, dont la voiture reste un moyen de locomotion très apprécié. En effet, en 2017, l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) avait révélé que les trois quarts des 24,6 millions d’actifs en emploi utilisaient leur véhicule pour aller travailler

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

CONSEILS POUR ACHETER SA NOUVELLE VOITURE