Bannir les véhicules thermiques en ville : les Français sont contre

Publié par Théophile Robert le 29/11/2021 à 11:29 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

Certes, les temps changent. Il est clair que les personnes ne souhaitant plus voir de véhicules thermiques circuler en centre-ville sont de plus en plus nombreuses. Malgré tout, elles restent très largement minoritaires, selon une étude de l'Ifop, et ce même en Île-de-France.

Les plus réfractaires aux véhicules thermiques en centre-ville sont les Franciliens

La mairie de Paris souhaite mettre en place une zone à trafic limité (ZTL) dès 2022 dans les 7 premiers arrondissements. Autrement dit, la mairie veut bannir les véhicules thermiques de ces lieux. Mais les Franciliens soutiennent-ils vraiment cette démarche ?

D'après un sondage réalisé par l'Ifop pour OVO Energy France, fournisseur d'électricité « verte », ce n'est pas le cas. Seuls 38 % des Franciliens disent soutenir une interdiction des voitures thermiques (essence et diesel) dans les centres-villes.

Le sondage porte sur un échantillon représentatif de 1 007 répondants. Il a été divisé en trois grandes catégories :

  • les habitants de la région parisienne (pas de distinction entre Parisiens et banlieusards) ;
  • les habitants des centres urbains de province ;
  • les habitants des zones rurales.

Il met également en évidence les disparités entre ces territoires quant à la question de la présence des voitures thermiques dans les centres-villes.

En province et dans les zones rurales, les Français soutiennent très majoritairement la voiture

En effet, les personnes désirant barrer l'accès aux véhicules thermiques en centre-ville sont bien plus nombreuses en région parisienne. Ainsi, dans les grandes villes provinciales, seuls 30 % des sondés se disent favorables au bannissement des véhicules thermiques dans les centres-villes. En zone rurale, cette proportion est encore plus faible : 24 %.

Un résultat qui n'étonne guère : en Île-de-France, le maillage en transports en commun est très développé et d'importantes politiques anti-voitures sont menées. Tandis qu'en province et a fortiori en zone rurale, l'usage de la voiture est bien plus important. Dans certaines zones, la voiture est même indispensable. D'autant que l'autonomie relative des voitures électriques peut limiter à l'usage.

La voiture thermique reste un moyen de transport important dans la vie des Français

En effet, le sondage montre que 19 % des Franciliens utilisent leur voiture « tous les jours ou presque », contre 45 % dans les zones urbaines de province et 66 % dans les communes rurales. En revanche, 66 % des répondants restent réalistes quant à l'avenir des véhicules thermiques : ils estiment qu'ils disparaîtront de la circulation d'ici à 2040. Pour les remplacer, les voitures hybrides sont les plus plébiscitées, suivies bien plus en retrait par les voitures électriques, les vélos électriques et mécaniques.

Car il est certain que les politiques actuelles menées par la France et l'Europe contre les voitures thermiques ne poussent guère à l'optimisme quant à l'avenir de ces motorisations. Malus écologique, zones à faibles émissions (ZFE), interdiction à la vente... Les mesures se multiplient pour faire disparaître les moteurs à essence et encore plus les diesels.

Pour autant, ce sondage laisse une place importante aux véhicules thermiques. La voiture à essence ou diesel est en 5e position des moyens de transport d'avenir pour les déplacements du quotidien. 41 % des sondés expliquent d'ailleurs qu'ils se tourneraient à nouveau vers un modèle thermique s'ils devaient racheter une voiture dans l'année à venir.

FAQ

  • Quelle est la différence entre une voiture thermique et une voiture électrique ?

    Une voiture thermique fonctionne grâce à un moteur à explosion. Une voiture électrique est alimentée grâce à une batterie, qui fait marcher un moteur électrique, au couple plus important. De plus, une voiture électrique n'a pas de vitesses, contrairement à une thermique.

  • En achetant une voiture électrique, vous paierez moins cher votre recharge que le carburant, au prix actuellement très élevé. En outre, vos rejets de gaz à effet de serre seront moins importants car en France, l'électricité vient principalement du nucléaire. Enfin, les voitures électriques bénéficient de nombreuses aides à l'achat.

  • Une voiture électrique dispose d'une autonomie moins importante qu'une voiture thermique, et le maillage en stations-services permettant la recharge électrique est moins important. En outre, elles peuvent être plus capricieuses l'hiver.

  • Il est possible de transformer une voiture thermique en électrique grâce au retrofit. Cette pratique a été encadrée légalement en avril 2020.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

CONSEILS POUR ACHETER SA NOUVELLE VOITURE