Comparez gratuitement les assurances auto

Mercedes compte recycler 96 % de ses batteries électriques

16 mars 2022 Théophile Robert 115 vues

ASSURANCE AUTO Comparez gratuitement

Annonce de taille pour le Mercedes-Benz : le groupe veut mettre en place un processus de recyclage de batteries de voitures électriques pour récupérer au moins 96 % de leurs matériaux. Des matériaux qui pourraient bien venir à manquer dans les prochaines décennies.

Mercedes veut récupérer jusqu'à 96 % des matériaux de ses batteries électriques

Le nouveau programme de Mercedes est ambitieux : recycler 96 % des matériaux des batteries au lithium utilisées pour ses voitures électriques. Pour ce faire, le groupe allemand voudrait procéder par hydrométallurgie. « Mercedes-Benz poursuit un objectif clair de préservation des ressources », explique Jorg Burzer, membre du comité de direction de Mercedes. Il ajoute que le groupe avait également pour volonté d'instaurer « une économie circulaire maximale pour toutes les matières premières utilisées ».

Sa première usine de recyclage sera bâtie sur le site de Kuppenheim, où la marque a déjà réussi à récupérer ce taux de 96 % de matériaux. L'objectif est de généraliser ces techniques à l'intégralité de ses marchés : Europe, Chine et États-Unis. Avec cette nouvelle usine, Mercedes devrait améliorer sa R&D portant sur les batteries, notamment grâce à de nombreux partenariats pour atteindre cet objectif d'économie circulaire. D'ailleurs, Mercedes a déjà créé une filiale pour se spécialiser dans ce domaine, Licular.

Mercedes ne se lance pas seul dans cette entreprise

D'autres partenaires viendront prêter main forte à Mercedes et Licular, en commençant par Primobius, une coentreprise réunissant divers acteurs majeurs du secteur des batteries, à l'image de l'allemand SMS Group ou encore de l'australien Neometals. Ces partenariats devraient permettre de développer de nouveaux processus de recyclage, plus efficaces et optimaux.

Autre pôle de développement pour Mercedes : l'institut de recherche de Karlsruhe, ainsi que des universités de Berlin et Clausthal. Ces pôles de recherche ainsi que les entreprises concernées collaboreront pour définir les différentes normes relatives au recyclage des batteries.

La nouvelle usine de Kuppenheim devrait entrer en service dans le courant de l'année 2023. Elle opérera d'abord sur le recyclage des batteries, puis se lancera sur le traitement hydrométallurgique des matériaux des batteries afin de récupérer les métaux précieux et terres rares. Cette nouvelle usine devrait pouvoir recycler 2 500 tonnes de batteries par an, soit assez pour produire plus de 50 000 modules qui serviront à alimenter la gamme EQ de Mercedes, composée exclusivement de véhicules électriques.

Recycler les batteries : un enjeu de taille

Aujourd'hui, la question du recyclage des batteries est centrale. Tout d'abord, le marché des voitures électriques risques d'exploser, notamment à cause des régulations européennes. En effet, l'Union Européenne pourrait bien interdire les ventes de voitures thermiques d'ici à 2035. D'autre part, les matières premières servant à fabriquer ces batteries, notamment le lithium et le cobalt, se font de plus en plus rares. Recycler ces matériaux est donc clé.

Enfin, l'enjeu économique autour des batteries électriques est colossal. En Suède à la toute fin de l'année 2022, Northvolt a inauguré sa « giga usine » de batteries auto. Du côté américain, Tesla a également annoncé en octobre dernier lever 500 millions de dollars pour agrandir son usine de recyclage à Redwood.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !