Tesla a vendu presque un million de voitures en 2021

Publié par Théophile Robert le 03/01/2022 à 11:23 , Mis à jour le 30/11/2022 à 11:27

L'année a été difficile pour le marché automobile... Mais pas pour Tesla. Au cours de l'année 2021, la marque du milliardaire américain Elon Musk a vendu presque un million de véhicules, quasiment deux fois plus qu'en 2020. Comment expliquer un tel succès pour une marque automobile encore si jeune et tout de même touchée par de nombreux scandales ?

Tesla monte dans un contexte très pénalisant pour le marché auto

Presque un million de ventes en 2021

2021 a été une année très fructueuse pour Tesla : 936 000 véhicules ont été livrés l'année dernière tous modèles confondus, soit une hausse de 87,4 % en un an. C'est beaucoup mieux que son objectif initial annoncé en janvier 2021, qui visant une croissance de 50 % par an en moyenne sur plusieurs années.

Précisément, c'est surtout la berline Model 3 et le SUV Model Y qui ont convaincu : à eux seuls, ils représentent 911 208 ventes. Quant aux modèles plus luxueux S et X, Tesla en a écoulé 24 964 au total.

Une stratégie payante dans un contexte de crise et de pénurie

Mais comment Tesla a-t-il réussi à vendre autant de véhicule dans un contexte de crise pandémique, de demande qui diminue pour l'automobile et de pénurie de semi-conducteurs ? D'autant plus que le constructeur ne produit que des voitures électriques, nécessitant encore plus de puces que les voitures thermiques actuelles.

Tout d'abord, il faut comprendre que Tesla n'est pas seulement un constructeur automobile. La marque est également spécialisée dans la conception et la fabrication de batteries, de puces, ou même des sièges de ses voitures. En outre, elle développe ses propres logiciels. Cela lui a donc permis de contourner la pénurie grâce à ses nouveaux modèles de puces et une meilleure optimisation logicielle.

De plus, Tesla est un client stratégique pour nombre de ses fournisseurs. D'une part, le constructeur est en position de force pour négocier grâce à son expertise. D'autre part, avec sa croissance exponentielle, il représente un enjeu de taille pour les fournisseurs. Et la transition vers la voiture électrique n'y est pas pour rien.

Entre « hype », scandales et rappels, Tesla continue de gagner du terrain

La montée de l'électrique et de l'action en bourse

Car aujourd'hui, le vent tourne dans le secteur automobile et l'électrique prend de plus en plus de place. La Chine et l'Europe imposent des politiques de plus en plus restrictives et répressives envers les motorisations thermiques : malus écologique, taxe au poids, carburant de plus en plus cher... Tandis que l'électrique bénéficie de nombreuses mesures incitatives : bonus écologique, prime à la conversion...

Rappelons d'ailleurs que le loueur Hertz avait commandé 100 000 véhicules Tesla pour compléter sa flotte. L'annonce avait fait bondir le cours de l'action Tesla et actuellement, cette dernière se trouve à plus de 1 100 dollars. La capitalisation en bourse de la marque d'Elon Musk dépasse donc les 1 000 milliards de dollars. Tesla fait partie de ces actions « hype », c'est-à-dire très échangées et sous le feu des projecteurs, ce qui ne manque pas de contribuer au succès de la marque.

Quelques scandales qui ne semblent pas stopper Tesla dans son élan

Toutefois, le parcours de Tesla n'est pas sans embûche. En 2021, le constructeur a dû faire face à de nombreuses difficultés. Lors du salon de Shanghai, avait par exemple été mis en cause le système de freinage des véhicules. La NHTSA, l'équivalent de la Sécurité routière américaine a également ouvert une enquête suite à une série d'accidents qui seraient dus à l'Autopilot, le système de conduite autonome de Tesla.

Fin décembre 2021, Tesla avait aussi fait polémique autour de sa fonctionnalité « Passenger Play », qui permet au passager de jouer sur la tablette centrale des voitures. « Comment se fait-il qu'un fabricant soit autorisé à afficher des vidéos qui empêchent clairement de se concentrer et prennent les deux tiers de l'écran dont le conducteur a besoin pour disposer de toutes les informations sur son véhicule ? », interrogeait dans une plainte un résident de l'Oregon.

N'oublions pas non plus les importants rappels effectués par le constructeur : 500 000 véhicules aux États-Unis et 200 000 en Chine pour des problèmes de coffre. Au début de l'année 2021, 158 000 voitures avaient été rappelées aux États-Unis pour des problèmes de sécurité.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

CONSEILS POUR ACHETER SA NOUVELLE VOITURE