Voitures électriques : que faut-il surveiller en hiver ?

Publié par Théophile Robert le 18/10/2021 à 14:44 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

On le remarque aisément sur nos smartphones : les batteries « fondent » plus vite quand il fait froid. Mais qu'en est-il des voitures électriques ? L'hiver, les batteries ont une autonomie amoindrie et les temps de chargement peuvent s'allonger. Voici quelques conseils pour optimiser l'utilisation de sa voiture électrique quand il fait froid.

En hiver à basse température, les batteries perdent en autonomie

L'hiver est une rude saison pour les batteries électriques. Malgré les nombreux arguments marketing et les promesses d'une utilisation pas plus contraignante qu'avec un modèle thermique, une voiture électrique exige tout de même de s'adapter. Surtout quand les températures descendent.

Car en effet, les batteries au lithium doivent se trouver à une certaine température pour fonctionner de façon optimale. L'hiver, quand le mercure descend, un système de chauffage doit les maintenir à une certaine chaleur pour assurer une utilisation sans danger. Cela réduit nécessairement l'autonomie du véhicule, et encore plus si vous décidez d'allumer le chauffage à l'intérieur du véhicule. À savoir que pour réduire sa consommation de batterie, les sièges chauffants sont plus économiques que le chauffage.

Ainsi, L'Automobile Magazine remarque après plusieurs tests que l'hiver, une voiture électrique consomme entre 15 % et 20 % d'électricité en plus, ce qui implique une autonomie réduite d'autant.

Des temps de charge qui peuvent augmenter

Autre désagrément de la voiture électrique l'hiver : les temps de charge. Par température normale avec une borne de recharge ultra rapide, quelques dizaines de minutes suffisent à recharger son véhicule. Mais l'hiver, ce temps peut parfois s'allonger, de quelques minutes à plusieurs heures en fonction de la température, de la borne et du véhicule. En tout cas, la majorité des modèles ne peuvent pas être chargés à la puissance maximale durant le début de la charge, le temps que la batterie arrive à une température optimale.

L'avantage de la pompe à chaleur l'hiver

Certaines voitures électriques sont équipées d'une pompe à chaleur, un équipement particulièrement à propos dans un contexte hivernal. Une pompe à chaleur fonctionne grâce à la récupération de calories issues de la compression d'un fluide. Cette chaleur peut ensuite service à chauffer la batterie ou l'habitacle. Le rendement d'un tel dispositif est très bon comparé aux systèmes habituels de résistances électriques et peut donc améliorer l'autonomie du véhicule.

D'après L'Automobile Magazine, une température extérieure entre 0 et 5 °C peut engendrer une perte d'autonomie d'une trentaine de kilomètres. Le constructeur coréen Kia explique par exemple que sur un EV6, l'autonomie maximale à cette température atteint jusqu'à 80 % de son autonomie lorsque la température extérieure est de 25 °C... Si vous optez pour la pompe à chaleur, qui reste une option comme chez de nombreux constructeurs. Mais pas chez les Français ! Elle est de série chez la ZOE de Renault, chez la e-208 ou le e-2008 de Peugeot, chez la e-C4 de Citroën... D'autant plus que sans pompe à chaleur, la perte d'autonomie peut atteindre 40 à 50 kilomètres. Elle est donc un investissement rentable !

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

CONSEILS POUR ACHETER SA NOUVELLE VOITURE