Les Newsletters Assurland

100 % Santé : les mutuelles santé n'augmenteront pas leurs tarifs

Publié par le
1902 vues 11 réactions Note

Pas de hausse de votre mutuelle santé, même avec la réforme 100 % santé

Dans le cadre d’un examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, n’a pas manqué de rappeler que les complémentaires santé (assurances et mutuelles) n’augmenteraient pas leurs tarifs à l’occasion de la réforme du reste à charge zéro (nouveau 100 % santé).

Pas de hausse de tarif pour les mutuelles santé

La réforme du 100 % Santé ne sera pas un prétexte pour les complémentaires santé pour augmenter leurs tarifs, selon Agnès Buzyn, ministre de la Santé. « Nous avons été extrêmement vigilants dans les négociations à veiller à ne pas avoir d’augmentations de tarifs des complémentaires. » a-t-elle déclaré.

Un discours que la ministre de la Santé tenait déjà en début d’année lors du lancement officiel de la concertation sur cette réforme. De plus, un comité de suivi est prévu tous les 6 mois afin de vérifier « que les complémentaires intègrent le RAC 0 [restant à charge 0] dans leur budget habituel ».

Des difficultés financières pour les complémentaires santé ?

Si la ministre souhaite limiter la hausse des tarifs des mutuelles pour ne pas grever le budget des Français, il semble pourtant que cette réforme coutera cher aux complémentaires santé. Selon les calculs des acteurs du marché, cette réforme leur coutera plusieurs millions à milliards d’euros.

Selon des exemples de l’Argus de l’Assurance, Carte Blanche Partenaires aurait ainsi calculé un surcout total dépassant le milliards, réparti comme suit : plus de 600 millions d’euros sur l’audiologie, entre 500 et 600 millions sur le dentaire, 70 millions sur l’optique.

La CNAM quant à elle table sur un effort s’articulant autour de 500 millions d’euros entre 2017 et 2023 pour la partie dentaire.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
11 RÉACTIONS
C'est faux La GMC mutuelle des l'annonce en mars à augmenté ses tarifs pour une personne c'est passé de 97€ à 105€.... des malins.... CQFD On ne peut plus faire confiance ni aux mutuelle ni aux assurances ni aux banques...cqfd
On va pleurer sur les mutuelles !...
les mutuelles n'augmenterons pas leurs tarifs en 2019.dites le Malakoff Médéric qui augmente les siens d'environ 10%.
C'est faux. Je viens de recevoir un courrier de la mutuelle avec une augmentation de 18, 60 €/mois au titre de la taxe obobligatoire de la solidarité.
j'ai été informé par ma mutuelle (miel) d'une hausse d'environ 10% au 1er janvier et pour les mêmes prestations ??
Moi je payer tout les trois mois 915 euros moi mon epouse et en plus mon epouse n a pas de salaire on vie juste avec ma retraite madame la ministre
madame la ministre veut eviter que les mutuelles augmente leur tarif mais li faudrait aussi qu'elle regarde pourquoi certain medicament son moins remboursé la retenue d'un euros pour chaque visite et plus pour un specialisteainsi que sur les medicaments ou va cette argent et on nous repete sans arret que la securité sociale est en deficit on nous prend pour des pigeons,reveillons nous
Bonjour . Ce n'est pas ce qui est annoncé aux "infos "du jour . Et les plus touchés seraient encore les retraités . Prés de 9% d'augmentation . A suivre ....
Une fois encore ce gouvernement nous ment. Les assureurs eux ne cherchent, avec l'appui des tricheurs éternels de cette équipe Macron, qu'à nous faire prendre des vessies pour des lanternes, une fois de plus, et, à chercher le meilleur moyen de nous voler de l'argent pour engraisser le capital. Qui sont les tenants des Mutuelles ? Réfléchissez vous serez inquiets pour l'avenir. Merci de faire savoir que les assureurs sont des méchants leur seul but faire des profits pour distribuer des dividendes avec notre argent.
Moi je paye 80 € par mois
Ne rêvons pas ! In fine, c'est toujours le consommateur qui trinque. Par ailleurs, nous avons l'habitude d'observer les effets d'annonce et les ministres ne sont pas inamovibles, et les lois ou décrets se modifient. On en reparlera au plus tard en 2020, peut-être avant

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES