• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

2-roues mal garés : des ballons à la place des contraventions

Publié par le

Ces deux-roues qui se garent mal dans Paris

Dans le cadre d’un plan d’action de la préfecture de police contre l’insécurité routière des piétons, les forces de l’ordre ont fait la démarche d’accrocher des ballons aux deux-roues mal stationnés. L’idée était de « rendre visible » ces stationnements gênants ou dangereux. Explications.

Ces deux-roues qui se garent mal dans Paris

Alors que 150 000 deux-roues traversent la capitale française chaque jour, ces derniers doivent trouver de la place pour se garer. Or, les vraies places dédiées pour les 2-roues viennent à manquer, puisque Paris n’en compte que 45 000. Une situation qui pousse les conducteurs de deux-roues à mal se garer, notamment sur les trottoirs.

Pour dénoncer ces mauvais stationnements, les forces de l’ordre ont, mi-mars, accroché des ballons colorés aux deux-roues hors-la-loi (avant de verbaliser). L’idée était de rendre visible aux yeux de tous cette incivilité matérialisée dans un mauvais stationnement.

Le problème avec ce type de stationnement, c’est qu’il gêne la circulation des piétons, et plus particulièrement celle des seniors, des handicapés ou des piétons avec poussettes. Au-delà de la simple gêne, les mauvais stationnements sont parfois à l’origine d’accidents.

Le manque de places dédiées pousse le plus souvent les motards et scootéristes à se garer sur le trottoir, en infraction à l’article R417-10 du Code de la route.

Régler la question du stationnement des deux-roues à Paris

Face au manque de places de stationnement par rapport à la demande, problème lié notamment à la forte croissance des motocyclistes dans Paris qui a doublé en 20 ans à Paris, la Mairie de Paris souhaite améliorer la situation en créant de nouvelles places dédiées aux deux-roues. En effet, cette dernière explique avoir créé près de 18 000 places dédiées depuis 2008 et s’est engagée à en crée 20 000 de plus d’ici à 2020.

Afin d’éviter de devoir enfreindre la loi, plusieurs services se sont développés, notamment dans Paris. C’est le cas de Cityscoot qui propose la location de scooters électriques en libre-service (sans borne). Si le concept est positif dans sa démarche écologique, ce service permet également de stationner le scooter loué sur des places publiques autorisées aux 2-roues au sein de la zone Cityscoot.
Un autre service baptisé Parking2roues.com permet aux utilisateurs de motos et de scooters d’accéder à un site d’annonces gratuites afin de se faciliter la recherche d’emplacement de parking. Les parkings sont à la location, au partage ou à la colocation !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES