Les Newsletters Assurland

2019 : les mesures de santé pour les particuliers

Publié par le
1223 vues 1 réaction Note

Les professionnels de santé dénoncent une baisse de la qualité des soins

Quelles sont les principales mesures de santé prise par le gouvernement pour les particuliers en 2019 ?

Janvier 2019 :  l’indemnisation du temps partiel thérapeutique s’améliore

L'indemnité journalière en cas de travail à temps partiel pour motif thérapeutique, peut être versée lorsque :

  • Le maintien ou la reprise du travail et le travail effectué peuvent participer à l'amélioration de l'état de santé de l'assuré
  • L'assuré doit faire l'objet d'une rééducation pour retrouver un emploi compatible avec son état de santé

Certaines prestations sociales seront légèrement revalorisées

Habituellement, les prestations sociales sont revalorisées à hauteur de l’inflation, à savoir 1,9 % en 2018. Cette année, mauvaise surprise : la revalorisation sera de 0,3 % pour

  • les pensions de retraite
  • pensions de réversion des régimes de base, des prestations familiales, des prestations d’accident du travail / maladie professionnelle, des pensions d’invalidité et de la majoration pour tierce personne

En revanche, il ne faudra compter sur aucune revalorisation de ces prestations :

  • l'allocation de veuvage mentionnée à l'article L. 356-2 du même code
  • l'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)
  • l'allocation supplémentaire d'invalidité (ASI)
  • le plafond de ressources prises en compte pour l'attribution de la protection complémentaire en matière de santé
  • le revenu de solidarité active et l'aide à la réinsertion familiale et sociale des anciens migrants
  • l’allocation de solidarité spécifique (ASS)
  • l’allocation pour demandeur d’asile

Juillet 2019 : le congé paternité se rallonge

En cas d’hospitalisation du nouveau-né, le congé paternité devrait être rallongé, mais un décret devrait préciser la durée au plus tard cet été.

Le congé maternité des femmes qui ont le statut d’indépendante sera aligné sur celui des salariées.

Novembre 2019 : la CMU-C absorbe l’ACS (aides à la santé)

  • la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sera gratuite pour les personnes ayant des revenus inférieurs à un nouveau plafond à définir par décret
  • la CMU-C demandera une participation financière pour les personnes dépassant ce plafond augmenté de 35 % (équivalent à l’actuel Aide à la complémentaire santé (ACS)).
  • L’ACS va disparaitre en 2019
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Articles super intéressants et enrichissant !. Merci pour l'éventail de ces infos !. Cordialement. Mme. SOARES Maria-Carolina.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES