• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Accident à vélo : êtes-vous bien assuré ?

Publié par le

Deux-roues : face aux risques, pensez à l'assurance

Lorsqu’il fait beau, on ne compte plus les vélos sur les routes de France. En zone urbaine ou en pleine campagne, ces usagers du réseau routier sont très vulnérables et chaque année on compte environ 5 000 cyclistes victimes d’un accident grave. Pire, l’on déplore plus d’une centaine de décès tous les ans…

Un choc avec un véhicule motorisé

Dans la majorité des grandes villes de l’Hexagone, le vélo est devenu un mode de déplacement prisé par un grand nombre d’habitants. Différents dispositifs de location de deux-roues en libre-service contribuent d’ailleurs à son développement.

Or, si l’on en croit l’Observatoire national Interministériel de la sécurité routière (ONISR), on dénombre tous les ans 5 000 accidents graves impliquant un cycliste et environ 150 décès à la suite d’un choc avec un automobiliste le plus souvent.

Face à une telle sinistralité non négligeable, les risques en cas de conduite d’un vélo ne doivent pas être négligés de même que les assurances à souscrire qui peuvent jouer dans différentes circonstances.

Ainsi, en cas d’accident de la route avec une auto, un camion, un bus ou une moto, le cycliste blessé bénéficiera d’une indemnisation intégrale par l’assurance du véhicule pour ses préjudices corporel et matériel à moins qu’il n’ait commis une faute inexcusable.

Le cycliste se blesse seul

Nul n’est à l’abri d’une maladresse et il se peut que le cycliste tombe tout seul. Dans ce cas d’un accident sans responsabilité, la Sécurité sociale et la mutuelle santé prendront en charge les frais d’hospitalisation ainsi que le remboursement des différentes prestations médicales. Cela peut suffire s’il s’agit d’un accident sans gravité mais ce n’est pas toujours le cas…

Si l’accident sans responsable occasionne des séquelles, seule l’assurance scolaire pour un enfant et la Garantie des Accidents de la Vie (GAV) permettront à la victime de bénéficier de la prise en charge intégrale des frais de santé, d’indemnités journalières, de diverses prestations ou encore d’un capital en cas de décès.

Enfin, en ce qui concerne les dommages matériels causés au vélo par exemple, ils ne feront l’objet d’une indemnisation qu’à la condition que le cycliste possède une assurance spécifique.

Une collision avec un cycliste ou un piéton responsable

Si la responsabilité de l’accident est imputable à un autre cycliste ou à un piéton, le cycliste blessé pourra être indemnisé par leur assurance responsabilité civile.

Il est également possible de bénéficier d’une indemnisation complémentaire au titre des dommages corporels en souscrivant un contrat d’assurance scolaire ou une GAV.

Le cycliste est responsable du sinistre

Si le cycliste est responsable de l’accident - il se peut par exemple qu’il entre en collision avec un piéton - la garantie responsabilité civile qui figure dans son assurance multirisque habitation (MRH) permettra l’indemnisation des dégâts subis par le tiers victime.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES