Achat immobilier : établir le budget avec les frais annexes - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > Achat immobilier : établir le budget avec les frais annexes

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

Achat immobilier : établir le budget avec les frais annexes

|
Consultations : 861
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

Acheter un bien immobilier, quelle aventure ! Cela demande une certaine rigueur en matière de budget…qu’il faut absolument calculer ! Car non, le budget d’un achat immobilier ne s’arrête pas aux intérêts immobiliers. Il existe une ribambelle de frais annexes qui, cumulés, pèsent dans le budget global.

L’emprunt immobilier et ses différents frais

Lorsque l’on parle de frais liés à un emprunt immobilier, l’on pense d’abord aux frais liés aux intérêts. C’est d’ailleurs ce que l’emprunteur commence par rembourser avant même le capital emprunté.

Mais il existe également :

  • Les frais de dossier, dépendants de chaque établissement prêteur
  • L’hypothèque ou la caution, incluant le cout des taxes de publicité foncière et les droits de timbre ; ou la commission et la participation à un fonds mutuel de garantie en cas de caution.

L’assurance crédit : l’obligation pour obtenir un prêt

Tous les établissements prêteurs exigeront une assurance emprunteur, au moins pour couvrir le décès et l’invalidité de l’emprunteur. S’il le souhaite, ce dernier peut également souscrire une garantie perte d’emploi.

A savoir que la loi Hamon facilite également le changement d’assurance crédit, appelé également délégation d’assurance. Les emprunteurs ont ainsi 12 mois à partir de la signature du prêt pour choisir une autre assurance de prêt parmi les offres de la concurrence. Mais cette nouvelle formule d’assurance doit être équivalente à celle initialement proposée par l’établissement prêteur, en termes de garantie.
Les banques doivent à cet effet  fournir une fiche d'information au moment de la simulation du prêt.

Les frais de notaire : une part importante de l’emprunt 

Inévitable, le notaire participe automatiquement à la vente d’un bien immobilier. Il s’agit d’une véritable sécurité pour le vendeur comme pour l’acheteur, une sorte de mémoire et d’archive de la transaction immobilière.

Les frais de notaire sont de l’ordre de :

  • 2 à 3 % pour un bien neuf
  • Jusqu’à 7 % pour de l’ancien

Crédit immobilier : incluez tous les frais pour créer votre budget ! Ces frais comprennent les droits d'enregistrement du bien, la TVA, l'inscription au Service de la Publicité Foncière et autres frais, ainsi que la rémunération du notaire.

L’autre intermédiaire : l’agence immobilière

Si l’acheteur passe par une agence immobilière pour l’acquisition d’un bien immobilier, il faudra que cet intermédiaire se rémunère pour sa mise en relation entre acheteur et vendeur. Ce sont les frais d’agence qui paie cette transaction. Il n’existe pas de limite de frais, mais le plus souvent, ils tournent autour de 6 à 7 % du prix de vente du bien immobilier.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS