• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

58 % des Français mal informés sur leurs assurances

Publié par le

L’assurance a-t-elle fait sa transformation digitale ?

En prélude à l’édition 2016 qui aura lieu le 5 novembre prochain au Palais des Congrès, le Salon de l’Assurance, anciennement  « Salon de l’Assuré », dévoile une étude YouGov sur la manière dont les Français perçoivent le secteur de l’assurance ainsi que leurs relations avec les assureurs. Coup de projecteur.

L’information sur les assurances fait défaut

En règle générale, les Français associent des qualificatifs assez négatifs au secteur assurantiel. Ainsi, 58 % d’entre eux considèrent qu’il s’agit d’un secteur « complexe », 24 % qu’il est « indifférent » et 20 % qu’il est « antipathique ».
Moins négatifs, 18 % des Français estiment que le secteur des assurances est « efficace » et 17 % qu’il est « à l’écoute ».

En ce qui concerne leur niveau d’information sur leurs différents contrats d’assurances, la majorité des Français (ndlr : 59 %) disent être mal informés. Ce défaut d’information est particulièrement visible chez les jeunes puisqu’il est soulevé par 67 % d’entre eux.

L’assurance n’a pas encore fait sa digitalisation

Sur leur relation avec leur assureur, 66 % des Français disent n’avoir perçu aucune évolution ou changement au cours des dernières années.

Et, dans le contexte actuel qui peut s’avérer anxiogène, le secteur de l’assurance n’apparaît pas comme une réponse ni comme un besoin. Ainsi, pour 63 % des sondés, ce contexte n’incite pas à s’assurer davantage.

En terme d’emplois, le secteur assurantiel peine à convaincre. Malgré de réelles opportunités - chaque année, près de 10 000 postes sont à pourvoir - 63 % des Français disent ne pas être attirés par ce secteur pour y travailler. Toutefois, les jeunes apparaissent plus enclins à travailler dans les assurances : 35 % d’entre eux se disent même enthousiastes face à une telle perspective.

Enfin, interrogés sur la digitalisation du secteur assurantiel, les Français ne sont pas complètement convaincus. Si 55 % des sondés estiment que la banque a réussi sa transformation digitale, ils ne sont que 16 % à penser de même pour l’assurance. Et, seuls 7 % voient le secteur comme étant innovant.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES