Algérie : hausse du CA de la branche « catastrophes naturelles »

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance - divers > Algérie : hausse du CA de la branche « catastrophes naturelles »

Actualité de l'assurance

Assurance - diversVoir toute son actualité

Algérie : hausse du CA de la branche « catastrophes naturelles »

|
Consultations : 1424
Commentaires : 0
Zoom sur la branche catastrophe naturelle de l'Algérie

Le Chiffre d’Affaire des compagnies d’assurance algériennes a connu une forte hausse au cours de l’année 2013. En effet, il a enregistré une hausse de 13 % par rapport à 2012 selon Lamara Latrous, président de l’Union des assurances et de réassurances pour le site maghrebemergent.com.

L’assurance catastrophes naturelles en pleine évolution

Selon M. Latrous c’est la branche catastrophe naturelle qui a connu plus de performance avec un CA de 1,750 milliards de DA (soit 16,389 millions d’euros) en 2013 contre 1,555 milliards DA (soit 14 millions d’euros) en 2012. Par rapport à 2012, le CA n’a évolué que de 2,4 %. Le nombre de contrats a progressé de 20 %, avec 635 000 souscriptions dont 500 000 concernent l’habitation et 135 000 prennent en charge les sites industriels et les commerces.

Par ailleurs, le taux de pénétration de l’assurance catastrophes naturelles  a atteint les 16 %, une évolution de 15 % par rapport à 2012. La performance de cette branche résulte de la mise en vigueur de la loi qui rendait obligatoire la souscription d’une assurance catastrophes naturelles. Même si la loi ne prévoit pas des sanctions pour les personnes qui échappent à cette règle, les Algériens ont été nombreux à souscrire ce contrat. Seuls certains propriétaires hésitent encore à s’assurer.

Assurance catastrophes naturelles en France

La garantie catastrophes naturelles n’est pas obligatoire en France. Elle est accordée dans les contrats d’assurances dommages exceptés dans certains cas prévus par la loi. Elle n’est pas applicable pour les biens ou les activités qui sont implantés dans des zones inconstructibles, après la publication d’un PPR.

Les biens et les activités qui violent les règles administratives en vigueur au moment de la mise en place et durant la procédure de prévention des dommages engendrés par une catastrophe naturelle ne sont pas non plus concernées par la couverture de cette garantie. La garantie couvre généralement les biens assurés il peut s’agir d’un véhicule motorisé, d’un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel et même d’un matériel.

La garantie joue exclusivement sur la publication d’un arrêté au Journal Officiel et présente plusieurs exclusions dont il vaudrait mieux prendre connaissance pour être bien couvert !

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS