Assurance - divers

Alzheimer, encadrement des loyers et énergie : du nouveau le 1er août 2018

Publié par le , Mis à jour le 01/08/2018 à 11:39

Alzheimer, loyers encadrés et gaz plus cher : les nouveautés du 1er août 2018

Le premier jour d’août 2018 ne déroge pas à la tradition selon laquelle des nouveautés entrent en vigueur. Ainsi, après le 1er juillet 2018 et l’abaissement à 80 km/h de la vitesse maximale autorisée sur le réseau secondaire notamment, le 1er août voit la fin du remboursement de médicaments contre la maladie d’Alzheimer, le retour de l’encadrement des loyers ainsi qu’une hausse des tarifs du gaz. Tour d’horizon.

L’encadrement des loyers réintroduit dans 28 villes

Aujourd’hui, 1er août 2018, il y a du nouveau en ce qui concerne l'encadrement des loyers. Cette mesure qui consiste en une limitation de l’évolution du loyer d’un logement situé en zone tendue est de nouveau en vigueur dans 28 agglomérations de l’Hexagone.

Ces agglomérations sont listées dans le décret n° 2018-549 du 28 juin 2018 relatif à l'évolution de certains loyers dans le cadre d'une nouvelle location ou d'un renouvellement de bail, pris en application de l'article 18 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 :

  • Ajaccio,
  • Annecy,
  • Arles,
  • Bastia,
  • Bayonne,
  • Beauvais,
  • Bordeaux,
  • Draguignan,
  • Fréjus,
  • Genève-Annemasse,
  • Grenoble,
  • La Rochelle,
  • La Teste-de-Buch-Arcachon,
  • Lille,
  • Lyon,
  • Marseille-Aix-en-Provence,
  • Meaux,
  • Menton-Monaco,
  • Montpellier,
  • Nantes,
  • Nice,
  • Paris,
  • Saint-Nazaire,
  • Sète,
  • Strasbourg,
  • Thonon-les-Bains,
  • Toulon,
  • Toulouse.

Dans ces 28 agglomérations, le dispositif d’encadrement des loyers est reconduit jusqu’au 31 juillet 2019 pour les contrats de location de logement nu ou meublé « à usage de résidence principale notamment », à l’exclusion des habitations « faisant l'objet d'une première location » ou « inoccupées par un locataire depuis plus de 18 mois ».

Quatre médicaments contre Alzheimer déremboursés

A partir d’aujourd’hui, quatre médicaments contre la maladie d’Alzheimer ne sont plus remboursés. Jusqu’à présent, ils étaient remboursés à hauteur de 15 % par l’Assurance maladie.

Avec l’arrêt du remboursement de ces médicaments, l’Etat va pouvoir réaliser une économie estimée à 90 millions d’euros, cette somme correspondant au coût représenté par le remboursement de ces traitements en 2015.

Les médicaments contre la maladie d’Alzheimer déremboursés à partir du 1er août 2018 sont les suivants :

  • l'Aricept,
  • l'Exiba,
  • l'Exilon,
  • le Reminyl.

A noter que la mesure concerne aussi leurs équivalents génériques.

On rappellera que la Haute Autorité de Santé (HAS), autorité publique indépendante à caractère scientifique, avait estimé que ces médicaments présentaient une faible efficacité et s’accompagnaient d’effets indésirables trop importants.

Le gaz plus cher pour les abonnés Engie

Mauvaise nouvelle pour les abonnés d’Engie ! En effet, après une première augmentation de 7,45 % en juillet 2018, les factures de gaz augmentent encore pour ces abonnés.

Plus précisément, selon le quotidien régional Le Dauphiné libéré, le montant de la facture de gaz va augmenter de 0,2 % à compter d’aujourd’hui.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES