Assurance - divers

Arnaques aux faux placements : comment les épargnants ont été escroqués ?

Publié par le

Des faux placements pour un coût d'un milliard d'euros

Les placements financiers étaient parfois insolites et ont fait perdre un milliard d’euros à des épargnants. Mais de quelle manière ont-ils été floués ?

Les principales victimes sont les retraités.

Ils souhaitaient faire fructifier leur argent. Au final, certains Français ont perdu très gros. Comme le rapporte le Parisien, les épargnants ont perdu « un milliard d’euros » en deux ans à cause de faux placements financiers. Des placements parfois insolites dans le vin, les cheptels bovins, les forêts, les diamants ou encore les cryptomonnaies : « Nous sommes face à une délinquance extrêmement agile et évolutive, qui s’adapte très vite » n’hésite pas à raconter Rémy Heitz, le procureur de la République de Paris.

Les principales victimes sont des retraités de plus de 50 ans. Et tout est fait pour les rassurer : « les malfaiteurs attirent les acheteurs par internet ou par téléphone avec des numéros français » explique Europe 1.

La technique pour escroquer les épargnants est rodée. Ils sont d’abord appâtés par un rendement alléchant puis contactés par les escrocs via un formulaire rempli sur un site internet. Les autorités qui enquêtent sur cette arnaque ont recensé «  plus de 1 000 sites Web ». Une fois que la confiance est bien installée, les épargnants sont invités à réaliser des virements d’argent sur un compte d’une banque européenne.

Dès que l’épargnant demande à revoir la couleur de son argent, il tombe sur une porte close. Impossible de joindre ses interlocuteurs.

Garder les preuves et porter plainte

Au micro d’Europe 1, Alain, 69 ans victime de cette escroquerie raconte : « J’ai démarré avec un premier virement de 9.200 euros. Et puis ça a augmenté pour arriver à 9 virements pour une somme de 139.000 euros. Mon compte grossissait et grossissait, tout allait pour le mieux. Le premier mois, j’ai effectué un retrait de 3.000 euros seulement. Ils sont arrivés dans les 5 ou 6 jours. Je me suis dit ça a l’air de fonctionner ». Malheureusement, quand le sexagénaire va demander un montant de 30 000 euros. Il ne trouvera personne pour lui virer son argent.

Les autorités appellent donc à la vigilance et demandent aux épargnants de signaler les offres qui peuvent paraître douteuses, des preuves et porter plainte.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES