Assurance - divers

Assurance collaborative : la start-up Otherwise lève 2 millions d'euros

Publié par le , Mis à jour le 03/06/2019 à 16:06

L'assurtech Otherwise va bientôt proposer une assurance auto

Connaissez-vous l’assurance collaborative ? C’est la spécialité de la « jeune pousse » Otherwise qui promet aux assurés de récupérer en fin d’année une part de leurs cotisations d’assurance à la condition que la communauté n’ait pas eu beaucoup de sinistres. Cette idée plutôt originale sur le marché français des assurances permet aujourd’hui à la start-up de lever 2 millions d’euros.

Entre 7 et 25 % des cotisations redistribuées

Co-fondatrice et directrice générale du courtier d’assurance digital Otherwise, Cécile Mérine signale qu’au cours de ses deux premiers exercices, la « jeune pousse » a redistribué aux assurés qui ont joué le jeu « entre 7 % et 25 % des cotisations hors taxe ». Et, l’intéressée d’ajouter que la quasi-totalité des clients d’Otherwise ont eu droit à un bonus, « preuve que ce modèle est vertueux ».

Pour mémoire, l’assurtech tricolore a été lancée en 2016. A l’époque, Otherwise proposait une formule de mutuelle santé avec le concours de la société d’assurance mutuelle Thélem assurances ainsi qu’une assurance chiens chats avec l’aide de l’Equité, filiale d'assurance dommages de Generali France dédiée aux grands comptes.

L’année suivant son lancement, Otherwise a levé 1,6 millions d’euros. Aujourd’hui, lundi 3 juin 2019, la start-up récidive et fait encore mieux avec une levée de fonds d’un montant de 2 millions d’euros.

Bientôt une formule d’assurance voiture

A la faveur de ce nouveau tour de table, Mutualia Grand Ouest entre au capital de la start-up. D’ailleurs, presque tous les investisseurs historiques du courtier Otherwise ont également pris part à cette levée de fonds de 2 millions d’euros. Les fondateurs quant à eux demeurent majoritaires.

Le tour de table annoncé aujourd’hui va être notamment mis à profit pour le lancement d’une nouvelle formule d’assurance automobile toujours sur le modèle collaboratif. Ainsi, si les primes versées ne sont pas épuisées pour le paiement des sinistres, les assurés en auto pourront bénéficier d’une redistribution d’une partie de leurs cotisations en fin d’année.

En outre, Otherwise pense d’ores et déjà à d’autres produits d’assurances comme l’assurance habitation. Toutefois, son modèle ne pourra pas s’appliquer à toutes les solutions assurantielles. Par exemple, l’assurance prévoyance lourde qui donne généralement lieu à des sinistres importants apparaît tout à fait inadaptée.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES