Assurance : la plaie des Smartphones

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Actualité de l'assurance

Assurance - diversVoir toute son actualité

Assurance : la plaie des Smartphones

|
Consultations : 2923
Commentaires : 0
Assurance Smartphone : stop aux arnaques !
Les Smartphones, toujours plus esthétiques, toujours plus pratiques et de plus en plus sujets aux vols. Voici une situation qui ne convient plus aux compagnies d’assurance qui proposent des formules pour assurer ces petits bijoux de technologies. Pour les assureurs, le système n’est plus rentable.

Smartphones : moins rentables pour l’assurance


Les téléphones de dernière génération sont de plus en plus nombreux sur le marché. S’ils sont plus beaux et plus fonctionnels, ils sont également plus fragiles avec leurs écrans tactiles et plus enclins au vol. C’est particulièrement le cas pour l’iPhone. Et cette situation ne convient plus du tout aux assurances mobiles qui deviennent déficitaires.
La casse et le vol sont les réclamations les plus déclarées et coûtent respectivement environ 400 000 euros et 200 000 euros aux assurances.

Sur 60 millions de téléphones portables, seuls 6 millions sont assurés (seulement 10%). Cependant, le nombre d’assurés augmente régulièrement.

Smartphones : l’arnaque à l’assurance, l’autre fléau


Les assureurs aidés par les commissariats de police ont réalisé que les arnaques à l’assurance étaient en constante augmentation pour les Smartphones. Certains n’hésitent pas à faire de fausses déclarations de vol afin d’obtenir le dernier modèle en vogue. 
Début mai, le quotidien Nice Matin a publié les chiffres concernant les arnaques à l’assurance survenues à Antibe. Selon l’unité de recherche judiciaire, « 9 plaintes sur 10 sont mensongères » dans le seul but de se faire rembourser le Smartphone. Des méthodes qui devraient être freinées par les peines encourues : être pris en flagrant délit de mensonge peut aller jusqu’à 6 mois de prison et 7 500 euros d’amende tandis que l’arnaque à l’assurance, délit plus grave, est passible de 5 ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amende.


Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS