Assurance - divers

Assurance : le démarchage téléphonique dans le viseur de l'ACPR

Publié par le

Assurance et démarchage téléphonique : l'ACPR hausse le ton

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) appelle les acteurs du marché de l’assurance à corriger leurs pratiques en matière de vente à distance par démarchage téléphonique. En 2018, la DGCCRF a révélé avoir reçu 325 plaintes, soit une augmentation de 11 % par rapport à 2017.

Les seniors particulièrement visés

Les assureurs rappelés à l’ordre. Dans un communiqué publié mercredi 9 octobre, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) « appelle certains acteurs du marché à corriger leurs pratiques en matière de vente de contrats d’assurance par voie de démarchage téléphonique ». Sans citer d’acteurs en particulier, l’entité intégrée à la Banque de France constate que certains ne respectent toujours pas les règles de protection des clients malgré un premier rappel à l'ordre l'an passé. Le superviseur rappelle ainsi que l’ensemble des acteurs de l’assurance doivent adopter des règles de commercialisation conformes à la règlementation et aux intérêts des clients.

L’ACPR souligne également une augmentation de ces comportements malveillants envers les seniors. « Les personnes âgées, voire très âgées, constituent une part significative des prospects contactés, sans qu'aucune précaution particulière soit prise vis-à-vis de cette clientèle potentiellement vulnérable », s’agace le superviseur.

Interdire le démarchage téléphonique ?

Le mois dernier, 5 associations* avaient dénoncé une forte augmentation des litiges suite à des démarchages téléphoniques dans le secteur de l’assurance. Dans un communiqué elles demandaient en outre aux pouvoirs publics d’interdire cette pratique.

Selon le dernier baromètre des réclamations de consommateurs, le nombre de plaintes déposées à ce sujet a explosé depuis 2012. Pour le seul secteur de l’assurance, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) a révélé avoir reçu 325 plaintes l’année dernière. Un chiffre en hausse de 11 % par rapport à 2017.

*Force Ouvrière Consommateurs (AFOC), la Consommation Logement Cadre de vie (CLCV), Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l'Union Nationale des Associations Familiales (UNAF)

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES