Assurance récolte : la FNSEA hausse le ton !

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance - divers > Assurance récolte : la FNSEA hausse le ton !

Actualité de l'assurance

Assurance - diversVoir toute son actualité

Assurance récolte : la FNSEA hausse le ton !

|
Consultations : 1325
Commentaires : 0
Face aux mauvais temps, les agriculteurs peuvent se retrouver en difficulté

Selon un communiqué publié par la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, l’assurance récolte proposée par le gouvernement est loin d’être suffisante face aux risques d’intempéries. Et avec la réduction d’enveloppe décidée par l’Etat, les agriculteurs se retrouvent dans une situation plus délicate

Plus de risques, moins de couverture

Cet été, les intempéries ont entraîné des dégâts importants dans différentes régions françaises. En Dordogne et Gironde, des dizaines de milliers d’hectares de culture ont notamment été détruits au début du mois d’août. Le fond national dédié à la gestion des risques en agriculture reste pourtant insuffisant, ne pouvant pratiquement prendre en charge que les pertes de fonds. Le gouvernement a d’ailleurs décidé de réduire les parts de l’Etat dans la protection des récoltes. Seuls quelques 77 millions d’euros sont dédiés à l’assurance récolte cette année, contre 100 millions d’euros en 2012. De ce fait, la fédération des agriculteurs dénonce la décision du gouvernement : «il n'est pas envisageable que l'assurance-récolte et le régime des calamités s'affaiblissent de la sorte à un moment où l'exposition aux risques s'accroît.

La FNSEA demande plus d’actions concrètes

Selon le communiqué de la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, devrait traduire la loi d’avenir agricole qu’il a mise en place par plus de concrétisations. La situation des agriculteurs face aux risques d’intempéries n’est pas prête de s’améliorer si l’Etat n’intervient pas. A ce jour, la majorité des agriculteurs se limitent à l’assurance récolte offerte par le gouvernement pour se protéger, délaissant ainsi les assurances privées comme l’assurance multirisque climatique. La FNSEA préconise également des engagements plus sérieux pour l’avenir. Avec la dénonciation faite par la Confédération paysanne, il serait temps que les autorités prennent des mesures.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS