• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Assurance : trop de ventes forcées à distance ?

Publié par le , Mis à jour le 10/12/2012 à 15:22

Les assureurs abuseraient-ils de la « vente forcée »  de leurs produits d’assurance lors de transactions à distance ? C’est en tout cas ce qu’affirmait Francis Amand, président de l’Institut national de la consommation (INC) à l’occasion du colloque de l’association des juristes d’assurance et de réassurance (AJAR). Explications.

L’assurance à distance : le client méfiant

L’assurance n’est pas un produit comme les autres. Les assureurs ont une piètre réputation auprès de la plupart des assurés. Or, ces derniers ont encore moins confiance lors d’une tentative de vente à distance d’un tel produit.

A l’occasion du colloque annuel de l’AJAR qui s’est tenu le 4 décembre dernier sur le thème « La dématérialisation du contrat d’assurance », Francis Armand a rappelé que les consommateurs étaient d’autant plus méfiants, via cette méthode de souscription.

Attention à l’aspect « vente forcée »

Autre point sur lequel Francis Armand s’est attardé pour la défense du consommateur face à la dématérialisation du contrat d’assurance : les assureurs doivent encore s’améliorer en matière de vente à distance.

De nombreuses plaintes seraient en effet déposées dans le cadre de « ventes forcées » de produit d’assurance qui se greffent à un achat, méthode largement favorisée avec le développement de la dématérialisation des contrats.

Le conseil d’Assurland : n’acceptez jamais une assurance au téléphone ou prenez garde aux cases pré-cochées relatives aux assurances sur la Toile. De plus, faites attention aux contrats que vous avez déjà souscrits, certaines garanties peuvent peut-être déjà vous protéger.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES