Assurance - divers

Assurance : Une amende de 10 millions d'euros pour SFAM

Publié par le , Mis à jour le 14/06/2019 à 14:58

un client pouvait être débité de 15,99 euros à 37,99 euros

L’assureur SFAM vient d’écoper d’une très lourde amende de 10 millions d’euros après avoir été reconnu coupable de pratiques commerciales trompeuses. Dans cette affaire, ce sont plus de 1 000 plaintes avaient été déposés à la DGCCRF

De 15,99 à 37,99 euros par mois

Le courtier d'assurances SFAM spécialisé dans les contrats pour les mobiles et appareils multimédias vient d’écoper d’une très lourde amende. Le parquet de Paris vient de condamner l’assurance à une amende de 10 millions d’euros pour pratiques commerciales trompeuses. Par ailleurs, SFAM s’est engagé à rembourser l’ensemble de ses victimes.

L’affaire débute au moment où DGCCRF reçoit plus de 1 000 plaintes de consommateurs. Selon le Parisien, lors de l’achat d’un téléphone « souvent dans une Fnac », un vendeur indique au client l’existence d’une offre de remboursement de 30 euros. L’acheteur qui pense obtenir une réduction laisse ses coordonnées bancaires et signe des papiers dont un contrat d’assurance de la SFAM. C’est ainsi qu’un client pouvait être débité de 15,99 euros à 37,99 euros s’il n’avait pas résilié à temps : « la plupart des consommateurs se rendaient compte de cette situation après quelques mois d’abonnement » explique Loic Tanguy, le directeur du cabinet de la DGCCRF au quotidien. Pire, un client était donc dans l’obligation de payer durant toute une année alors que le contrat était à l’origine « sans engagement ».

Envoyer un courrier pour obtenir un remboursement

Interviewé au micro de RTL, Cyril Brosset, journaliste à l’UFC Que-Choisir a évoqué la marche à suivre pour qu’un client soit remboursé. Il aura donc jusqu’au 31 août 2019 pour envoyer un courrier justificatif avec toutes les pièces nécessaires à envoyer à la DDPP (Direction départementale de la protection des populations) ou directement à la SFAM. Seule ombre au tableau, à l’heure actuelle, l’association qui viendra en aide aux personnes flouées « ne sait pas comment sera effectué le remboursement ».

La SFAM basé dans la Drôme est le deuxième actionnaire de la Fnac. Durant trois ans, le courtier d'assurances distribue ses produits au sein de l’enseigne avant que le marché ne soit remporté par un autre concurrent en avril dernier. Depuis sa création, l’entreprise connait une forte croissance. Aujourd’hui, le groupe compte 1 600 collaborateurs et avait pour ambition de recruter 1 000 personnes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES