Assurance - divers

Assurances : les assistances continuent de s'adapter

Publié par le , Mis à jour le 14/04/2020 à 14:25

Les sociétés d'assistance continuent de travailler tant bien que mal

Les sociétés d’assistance continuent d’être sollicitées en cette période de confinement. Alors qu’il est impossible de se rendre sur les plateaux, le télétravail est devenu l’option numéro 1. 

Une baisse de 70% de l’activité auto 

Cela fait maintenant trois semaines que les Français sont priés de rester à la maison. Alors qu’un salarié sur cinq se trouve en chômage partiel, les autres doivent s’adapter. C’est d’ailleurs le grand défi des employés des sociétés d’assistance qui continuent d’être sollicités en cette période de confinement. Impossible pour eux de se rendre sur les plateaux.

 Le télétravail est donc devenu la seule option pour poursuivre leur activité : « Aujourd’hui, nous avons un peu plus de 500 chargés d’assistance équipés en matériel mobile » explique Claude Sarcia, directeur général du groupe IMA à l’Argus de l’Assurance.  Même son de cloche chez AXA Partners France (assurance emprunteur, prévoyance et les activités d’assistance) qui estime que quasiment la totalité de ses salariés peut effectuer un travail à distance. 

Depuis le début du confinement, certaines activités tournent au ralenti. C’est le cas de l’assistance auto. Sans très grande surprise, IMA a pu observer une baisse de 70% de l’activité auto. Même constat pour l’habitation mais aussi la santé notamment pour l’aide à domicile.  

La Maif vient d’ailleurs d’annoncer son intention de redistribuer 100 millions d’euros à ses assurés en raison de la chute du nombre d’accidents de la route. Quasiment 3 millions de sociétaires pour environ 3,6 millions de véhicules vont pouvoir profiter de cette redistribution. Une bonne nouvelle en cette période exceptionnelle. 

Même si l’activité tourne au ralenti, les sociétés d’assistance ne comptent pas, pour le moment, mettre leurs salariés en chômage partiel notamment car les plannings sont effectués trois mois à l’avance. 

200 millions d’euros débloqués par les assurances

Pour venir en aide aux entreprises, les assurances par l’intermédiaire de la Fédération Française de l’assurance ont indiqué le déblocage de 200 millions d’euros. Une somme qui sera reversée au fond de solidarité pour les entreprises. 

Rappelons que ce fond de solidarité a pour but de soutenir les entreprises qui subissent une perte de 70% de leur chiffre d’affaires en ce début de pandémie ou qui ont été dans l’obligation de fermer. Les indépendants et les micro-entreprises doivent posséder moins de 1 million d’euros de chiffre d’affaires. Fin mars, plus d’un milliard d’euros était disponible dans cette cagnotte. 

Cette mesure permettra ainsi de donner un coup de pouce « aux TPE et indépendants » en plus de l’engagement de conserver en garantie les contrats des entreprises en difficulté en cas de retard de paiement suite à la période de pandémie et pendant la durée du confinement. 

En parallèle, les assureurs ont annoncé vouloir soutenir les personnes les plus fragiles qui se trouvent actuellement en arrêt maladie. 

Des mesures qui ont été saluées par Bruno Le Maire, le ministre de l’économie qui souhaite désormais que les assureurs réfléchissent à des « propositions innovantes » pour concevoir un produit d’assurance capable de couvrir les risques sanitaires majeures.  

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES