• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Assurances : les assurés veulent être mieux accompagnés

Publié par le

Souscription de contrat, délais d’indemnisation, modalités à respecter, bien souvent les assurés ne savent plus où donner de la tête. Désireux d’en savoir plus sur l’univers de l’assurance, ils réclament dans un sondage datant du 7 janvier, un suivi personnalisé plus encadré ainsi qu’une meilleure circulation des informations.

Un besoin d’accompagnement toujours plus fort

Depuis la mise en application de la loi Hamon, les assurés se posent des tas de questions sur leurs contrats d’assurance. Ce qu’ils recherchent avant tout, c’est un service de qualité à prix réduit. Mais, d’après, la dernière étude publiée par l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV), les assurés ont aussi envie d’être chouchoutés. En effet, ils estiment ne pas être  assez informés sur les procédures à suivre en cas de sinistre.

C’est ainsi que 30% des personnes interrogées (442 au total) reconnaissent avoir découvert comment remplir un constat à partir du moment où elles ont été confrontées à un sinistre. Un résultat qui laisse perplexe, car la réglementation prévoit en délai très rapide pour réaliser sa déclaration de sinistres. Si le délai n’est pas respecté, l’assuré peut aller jusqu’à perdre son indemnisation. Une sanction que seulement 66% des sondés semble connaître.

Sur le plan de l’accompagnement, il y a aussi des efforts à faire. Car, 1 assuré sur 5 juge trop compliqué d’établir une déclaration de sinistre. De plus, 1 personne sur 4 trouve que le délai d’intervention de l’expert est trop long. Concernant l’indemnisation, les assurés constatent un manque d’efficacité. Ainsi, pour 29% des sondés l’indemnisation suite à un sinistre est arrivée trop tard. Ils sont également 18% à avoir découvert la présence d’une franchise dans leur contrat au dernier moment.

Comment s’améliorer ?

La diversité des offres proposées entraîne l’assuré dans un tourbillon d’incompréhension. La CLCV réclame aux assureurs d’effecteur un point régulier avec l’assuré sur les contrats et leurs modalités à suivre. L’association réclame également un engagement par contrat de l’assureur portant sur les délais  d’indemnisation ainsi qu’une simplification des prestations les plus demandées.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES