Assurtech : Stoïk entre sur le marché de l'assurance cyber

Publié par Théophile Robert le 13/01/2022 à 09:00 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

C'est le début de grands projets pour Stoïk : l'assurtech française a annoncé avoir finalisé sa levée de fonds de 3,8 millions d'euros. Elle compte proposer une solution d'assurance cyber risques doublée d'un logiciel de sécurité. Un positionnement qui pourrait s'avérer payant tant l'enjeu autour de l'assurance cyber est prégnant.

Stoïk, l'assurtech qui veut répondre au difficile enjeu du risque cyber

Moins d'un an après sa création, Stoïk veut frapper fort sur le marché de l'assurance cyber. La jeune pousse a officialisé sa première levée de fonds de 3,8 millions d'euros auprès de trois investisseurs : Alven Capital, Anthemis Group et Kima Ventures.

Pour l'assurtech, l'enjeu est de taille : elle veut s'attaquer à l'assurance cyber, un produit encore peu développé en Europe, alors que les cyberattaques sont en très forte hausse depuis le début de la crise de Covid-19. Avec le développement du télétravail notamment, de nombreuses entreprises ont subi des attaques informatiques, grandes structures comme PME. Mais toutes ne sont pas à égalité face aux menaces.

Ce positionnement vient donc à point nommé : dans un contexte d'explosion des attaques cyber, les PME sont particulièrement exposées. En 2021, une étude de l'Association pour le Management des Risques et des Assurances de l'Entreprise (AMRAE) révélait que si 87 % des grandes entreprises étaient assurées au titre du risque cyber, seules 1/10e des entreprises de taille intermédiaire (ETI) disposaient de ce type de contrat (8%).

Souvent, il est difficile pour une PME de réquisitionner assez de temps et d'argent pour répondre à ce besoin, et les compétences techniques manquent en interne. D'autant plus qu'aujourd'hui, les attaques par ransomware sont particulièrement fréquentes. Elles consistent à prendre en otage les données d'une entreprise pour la forcer à payer une raçon. Ainsi entre 2019 et 2020, l'ANSSI a recensé une augmentation de 255 % des signalements d'attaques par ransomware, pour un total de 192 attaques.

Une assurance cyber et un logiciel de sécurité destinés aux PME

Pour répondre à ce problème croissant, Stoïk veut proposer aux PME européennes « un produit d'assurance contre les cyberattaques, et un logiciel de sécurité pour surveiller l'infrastructure des entreprises en continu », trouve-t-on dans un communiqué de l'entreprise. « Grâce à cette première levée de fonds, nous souhaitons étoffer nos équipes pour devenir la référence de la cyber assurance en Europe », précise Jules Veyrat, CEO et co-fondateur de Stoïk.

L'assurtech va donc mettre à disposition une solution alliant un contrat d'assurance cyber créé en partenariat avec plusieurs assureurs comme Acheel et un logiciel de sécurité surveillant les infrastructures des entreprises en temps réel.

En fonction du risque subi par l'entreprise, Stoïk peut moduler le niveau de couverture et son prix grâce à un outil de scan et de monitoring de ses équipements informatiques. La start-up française proposera aussi un accompagnement pour ses souscripteurs qui se décline autour de trois axes :

  • la sensibilisation des entreprises à la cybersécurité de leur entreprise ;
  • la prévention des attaques en assistant le souscripteur dans l'identification de ses failles de sécurité informatique pour garantir la poursuite des activités en cas de sinistre ;
  • mettre à disposition un service d'accompagnement d'urgence en cas d'attaque.
Économisez sur votre assurance cyber-risques

Grâce à Assurlandpro.com, comparez gratuitement vos assurances professionnelles en quelques minutes pour être protégé au plus vite et au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES