Assurance divers

Assurtech : une nouvelle levée de fonds de 17 millions d'euros pour Lovys

Publié par le

La jeune assurtech fait encore parler d'elle. Un an après avoir levé la coquette somme de 3,3 millions d'euros, Lovys veut encore croître avec une nouvelle levée de fonds de 17 millions d'euros, avec notamment la participation de la MAIF. La néo-assurance est prête à lancer de nouveaux produits et à conquérir le Portugal.

Lovys effectue une nouvelle levée de fonds de 17 millions d'euros

Lovys voit grand avec cette nouvelle levée de fonds de 17 millions d'euros. Pour ce nouveau tour de table, ses investisseurs historiques (la BPI, le fonds Maif Avenir et Portugal Ventures) se sont réunis aux côtés de trois nouveaux fonds de provenance européenne : Heartcore, NewAlpha et Raise Ventures.

Avec déjà 20 000 assurés, la jeune assurtech veut conquérir 100 000 nouveaux clients pour cette année 2021. Lancée en 2017 par Joao Cardoso, son projet est original et inédit : regrouper toutes ses assurances au sein d'une seule et même interface digitale. Pour le moment, quatre produits ont été mis en route : auto, habitation, smartphone et animaux de compagnie. Lovys collabore actuellement avec huit porteurs de risque dont Helvetia, Swiss Re ainsi que l'Équité (Generali).

« Lovys est une assurance par abonnement 100 % digital. Nous avons eu l'idée de développer ce concept car quelques années auparavant j’ai créé TaCerto.com, le premier comparateur d'assurances en ligne au Brésil. Si nous avons avec ce comparateur disrupté la dimension de distribution nous pensions qu'il était possible de faire plus et surtout d’améliorer le produit. Notre but est de simplifier pour les assurés leur façon de gérer leur protection. Lovys développe un concept unique puisqu'elle repense, réimagine, la manière dont les assurés peuvent gérer leur protection », expliquait Joao Cardoso, CEO de Lovys et Joao Janes, son directeur marketing lors d'une interview pour Assurland.com.

Lancement de produits supplémentaires et développement au Portugal

« En 2021, nous désirons avoir un interlocuteur unique, digital, transparent et bon marché agrégeant tous nos besoins en assurance, un « Spotify de l'assurance ». Nous avons été impressionnés par le dynamisme et l'ambition que João Cardoso insuffle à ses équipes », affirme Yacine Ghalim du fonds d'investissement Heartcore.

Cette nouvelle levée de fonds sera donc dédié au développement de Lovys, qui espère lancer « deux produits supplémentaires en 2021 ». Car pour le moment, 80 % des clients de la néo-assurance sont concernés par l'assurance habitation. Lovys compte par ailleurs conquérir des marchés à échelle internationale. Pour l'instant, la marque développe son implantation au Portugal, pays servant de « laboratoire » pour tester ce qui pourra être fait dans le futur.

2020 a été une année fructueuse pour les assurtechs

Ce qui est certain, c'est que 2020 n'a pas été une année de crise pour les assurtechs. « La crise de la Covid a mis en avant l'intérêt de nos offres intégralement digitalisées : notre portefeuille clients a plus que doublé durant le deuxième semestre 2020 », explique Joao Cardoso à l'Argus de l'assurance.

Et Lovys n'est pas la seule assurtech à avoir affiché de bons résultats sur l'année 2020. Leocare a également passé la barre des 20 000 assurés et vise 120 000 clients d'ici la fin de l'année 2021 grâce à une levée de fonds de 15 millions d'euros. Alan et Luko ont quant à elles dépassé le seuil de 100 000 assurés. On pourra également retenir le lancement d'Insurtech France par Assurly et Seyna, le premier groupement d'assurtech françaises. 2021 s'annonce donc dynamique pour ces jeunes compagnies très portées sur le digital !

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES