Assurance divers

Budget : tarifs du gaz, chômage partiel, tabac, Netflix... ce qui change ce 1er septembre

Publié par le , Mis à jour le 31/08/2021 à 18:17

En ce 1er septembre 2021, attention au budget de rentrée. Certaines dépenses vont être grevées par des hausses de tarifs, en particulier celles du gaz. Plus inhabituel, le prix de certains paquets de cigarettes est lui en baisse.

Nouvelle hausse des tarifs du gaz

Nous l’évoquions déjà il y a quelques jours : les tarifs réglementés du gaz connaissent en ce premier septembre une hausse de 8,7% hors taxes (soit de 7,9% TTC) par rapport aux prix en vigueur depuis le 1er août. Plus précisément, cette augmentation tarifaire s’applique ainsi selon les usages : 

  • +2,7 % pour les clients n'utilisant que le gaz pour la cuisson 

  • +5,5 % pour ceux ayant usage du gaz pour la cuisson et pour l'eau chaude 

  • + 9 % pour les foyers se chauffant au gaz.

Ce qui inquiète dans cette nouvelle inflation, c’est sa dynamique : les tarifs avaient déjà augmenté de 4,4% le 1er juin dernier, de 10% le 1er juillet, et de 5,3% le 1er août, tandis qu’une nouvelle hausse de 5% est attendue pour octobre. Depuis le 1er janvier 2015, l’augmentation cumulée est de 16,7%. Entre temps, le nombre de consommateurs de gaz domestique détenant un contrat à un tarif réglementé chez Engie a été divisé par deux. 

Baisse de l’indemnisation du chômage partiel

Cette rentrée 2021 signe aussi la fin de la stratégie du « quoi qu’il en coûte » décidée par l’exécutif au cœur de la crise sanitaire. Les dispositifs d’aides publiques aux entreprises sont donc supprimées, sauf pour les activités ou régions encore soumises à des restrictions sanitaires ou à des difficultés particulières.

De la même façon, les règles du chômage partiel, mesure phare de l’aide publique aux entreprises, changent ce 1er septembre. Les salariés au chômage partiel au sein des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire (tourisme, restauration, sport, culture, événementiel, etc.) voient leur indemnité baisser de 84% de leur salaire net à 72%. Ils rejoignent ainsi le taux des secteurs moins impactés, qui avait été déjà abaissé le 1er juillet. Pour les entreprises encore mises à mal par des restrictions sanitaires, cet abaissement ne s’appliquera qu’au 1er novembre.

Fin de la prise en charge du transport vers un centre de vaccination

Cette mesure permettait, grâce à l’ordonnance d’un médecin, d’être remboursé des frais de transport vers le centre de vaccination le plus proche, pour les personnes qui ne pouvaient s’y rendre par leurs propres moyens. À partir d’aujourd’hui, alors que près de 60% de la population est complétement vaccinée, ces frais ne seront plus remboursés par l’Assurance maladie.

Prolongation du doublement du plafond des tickets restaurants

Deux nouvelles concernant les tickets restaurants : depuis aujourd’hui, les tickets estampillés 2020 ne sont plus utilisables. Mais, surtout, un prolongement de six mois a été décidé pour le plafond à 38 euros dans les restaurants (soit jusqu’au 28 février 2022). Il reste par ailleurs possible de les utiliser le weekends et les jours fériés. En revanche, le plafond reste fixé à 19 euros dans les magasins alimentaires.

Prix des cigarettes... en baisse ! 

C’est assez rare pour le souligner : après des années de hausse continue, le prix de certains paquets de cigarettes va bien baisser ce 1er septembre. La ristourne sera de 10 centimes sur certains paquets de 20 cigarettes à 10 euros, dont les Lucky Strike bleu et rouge, les Gauloises Blondes bleu et les News rouge. D’autres, aujourd’hui plus chers voient même leur prix diminuer de 20 centimes, comme les Camel Filtre et Essentiel (10 euros contre 10, 20 euros jusqu’ici).

Augmentation des tarifs de l’abonnement Netflix

C’est un élément du budget des Français qui peut paraître anecdotique, mais qui concerne quand même 8 millions de personnes dans l’Hexagone (d’après les chiffres communiqués par la plateforme de streaming). Ce 1er septembre, les tarifs grimpent pour les trois formules de Netflix :

  • La formule essentiel (un écran) passe de 7,99 euros à 8,99 euros/mois

  • La formule standard (deux écrans) passe de 11,99 euros à 13,49 euros/mois

  • La formule premium (quatre écrans en simultané) passe de 15,99 euros à 17,99/mois

 

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES