• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Canada : la demande d'assurance contre les pertes de données en forte hausse

Publié par le

Les professionnels de l’assurance au Canada estiment que la hausse de la demande pour les produits d’assurances contre les pertes de données est due à la fréquence des vols d’informations personnelles.

Une idée qui n’a pas emballée les experts en technologie de l’information

L’idée a été lancée pour la première fois par Brian Rosebaum en 2006. Cette idée d’une cyber-assurance n’a pas convaincu les principales cibles c’est-à-dire les experts en technologie de l’information qui jugeaient leurs réseaux impénétrables. M. Rosebaum, dirigeant du service de cyber-assurance de la section canadienne de la firme Aon, affirme néanmoins que les experts devront dans les mois à venir changer de position.

Les évènements renforcent le besoin de cyber-assurance, pour exemple,  le jeudi 25 juillet, les procureurs américains ont jugés une affaire mettant en cause la plus grosse faille de sécurité de l’histoire du pays. En effet, cinq personnes ont été accusées d’avoir volé 160 millions de numéros de cartes de crédit et de débit de compagnies tel que le JC Penney ou encore le détaillant français Carrefour.

Des failles pouvant engendrer des coûts très élevés

Les failles de sécurité peuvent engendrer des coûts particulièrement élevés, puisque les compagnies doivent non seulement prévenir leurs clients, engager des professionnels pour se défendre des poursuites, embaucher une entreprise de gestion de crise, etc. Ainsi, pour se protéger de tels risques, les institutions financières, les hôtels, les services de soins et les diverses institutions exerçant en ligne se tournent vers la cyber-assurance. Selon M. Rosebaum, ce sont ces acteurs qui font que la demande est en hausse.

Comparer au marché européen et américain, le marché canadien pour ce type de produit connait un retard de plusieurs années, sans doute à cause du fait que les entreprises canadiennes ne sont pas tenues de signaler les failles de sécurité comme il est le cas pour les sociétés américaines. Quant à la France, les produits d’assurances visant à se protéger contre les pertes de données sont peu, voire pas du tout connu du grand public, ils peuvent pourtant réduire les risques.

En somme, les Canadiens devraient bientôt se doter d’un produit d’assurance permettant de se protéger des pertes de données.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES