Assurance - divers

Comment les joueurs de football sont assurés ?

Publié par le

Qui assure les joueurs de football ?

Voilà un mois que la Coupe du monde de football a débuté. Ce soir, toute la France vibrera autour des Bleus et espérera voir Hugo Lloris soulever le trophée. En attendant, et pour quand même parler de foot, Assurland fait le point sur un sujet qu’elle connaît bien : l’assurance. Quelle assurance pour le football et les footballeurs ?

Les jambes de footballeurs, leur bien le plus précieux

A 17 heures se déroule la finale de la plus grande et belle compétition internationale de football. La finale de la Coupe du monde 2018, est attendue par tous les Français. Quelques heures avant le grand dénouement, Assurland a décidé de parler de ballon rond et d’assurance. Quelle assurance pour le football et les footballeurs ? Comment sont-ils assurés ? A l’image des chanteurs, acteurs ou encore autres sportifs, il n’est pas rare que les joueurs de foot décident d’assurer leur corp, leur outil de travail. A savoir leurs jambes. Il y a deux ans, on apprenait ainsi que la star Cristiano Ronaldo les avait assurés pour la somme de 103 millions €. En Espagne, le comparateur d’assurance Acierto a même mené une enquête sur le sujet. Selon lui, les jambes de CR7 valent plus du double de celles de Lionnel Messi. Pour l’Argentin, on parle de 50 millions €.

Autre joueur, autre poste, Iker Casillas, le gardien Espagnol, avait lui décidé d’assurer ses mains. Le tout pour un montant de 7,5 millions €. Que ce soit pour l’ancien gardien du Real Madrid, ou pour le tout nouveau joueur de la Juventus, le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs. Qu’ils soient sportifs comme le nombre de matchs disputés dans une saison, le poste ou l’âge, ou bien extra-sportifs. La compagnie d’assurance prend en effet en compte l’entourage du joueur, son environnement. Pour ce qui est du risque, l’assureur ne le porte bien entendu pas tout seul. Si la somme dépasse 15 millions €, le risque est ainsi assumé à plusieurs.

« Co-assurances » ou « ré-assurance » : les risques portés à plusieurs

Les jambes ne sont néanmoins pas les seuls à être assurées. Le jouer l’est dans son intégralité bien entendu. Le footballeur appartenant à un club, c’est ce dernier qui souscrit une assurance pour le premier. Pour éviter de perdre de l’argent au cas où le joueur se blesse, il existe des assurances spécialisées dans ce type de gros risques. Là encore, au vu des sommes investies pour toute une équipe, les risques ne sont pas portés par un seul assureur. On parle soit « co-assurances », soit de « ré-assurance ». La « co-assurances » implique la participation de plusieurs assureurs alors que la « ré-assurance » implique une assurance principale à laquelle s’ajoute des sociétés de réassurance pour couvrir l’ensemble du risque.

Des courtiers se sont ainsi spécialisés. C’est le cas de Henner Sports qui est chargé de trouver des couvertures auprès de compagnies de réassurance comme Hannover Re, Scor, ou les Lloyd's de Londres. Pour les clubs, il existe également des couvertures protégeant le risque de sinistre collectif. Et les montants peuvent être astronomiques. Certains clubs se protègent ainsi à plus de 1 milliard €.

La FIFA prévoit de dédommager les clubs en cas de joueurs blessés

D’autres règles existent pour les grandes compétitions. Ainsi, pour les compétitions « hors clubs », comme la Coupe du monde, la FIFA dédommage les clubs des joueurs blessés. Cette indemnisation est néanmoins plafonnée et soumise à conditions. Le programme de protection des clubs de la FIFA en cas de blessure prévoyait ainsi une enveloppe de 134 millions de dollars cette année. C’est pour cette raison que des assureurs comme Avoca Elite Sports propose des extensions de couverture. Pour cette édition 2018, cet assureur estimait en effet à plus de 9,5 milliards d'euros la valeur financière combinée de tous les joueurs. Un montant qui est donc bien plus important.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES