• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Comment seront indemnisées les victimes du vol MH17 ?

Publié par le

Malaysia Airlines et ses assureurs feront en sorte d’indemniser les ayants-droits des passagers qui ont trouvé la mort dans le crash du MH17. Le montant des indemnisations dépendra de la situation de chaque victime.

Montant de l’indemnisation

298 personnes ont été tuées lors du crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines en Ukraine le 17 juillet dernier. C’est la compagnie aérienne et ses assureurs qui se chargeront d’indemniser les proches des victimes. Aucune limite financière n’est posée, mais puisque les circonstances du drame n’ont pas encore été précisées, le processus d’indemnisation risque d’être long.

Dans tous les cas, le système d’indemnisation est à deux étages, le montant de l’indemnisation sera plus important si la compagnie ne peut pas exclure ou limiter sa responsabilité. Elle pourra par contre obtenir le plafonnement des indemnisations si elle peut prouver qu’elle n’a pas commis de faute. Par ailleurs, le montant des indemnisations sera fixé sur la base du préjudice moral ou financier subi par les ayants-droits.

En ce qui concerne la perte du Boeing 777 de la compagnie d’assurance, elle sera couverte par la garantie pour risque de guerre. Cette garantie fonctionnera uniquement s’il est prouvé que l’appareil a bien été abattu par un tir de missile. Selon les spécialistes du secteur de l’assurance aviation, ce drame engendrera des pertes sur toute l’année 2014 du côté des assureurs. Il faudra donc s’attendre à une augmentation des tarifs de l’assurance aviation.

Les Etats-Unis accusent la Russie

Pour les Etats-Unis, il n’y a pas de doute possible, l’avion de la Malaysia Airlines a bien été abattu par un missile sol-air Buk . Le missile aurait été tiré à partir d’une zone tenue par les séparatistes. Le président américain a déclaré récemment dans une interview rapportée par le site Le Figaro « Nous savons que la Russie leur a fourni des équipements militaires et des armes, y compris des armes anti-aériennes ».

Le secrétaire d’Etat M. Kerry a même précisé que les Etats-Unis savaient d’où était parti le tir en se basant sur des images satellitaires. Ils auraient également intercepté des conversations qui évoquaient la remise de missiles aux séparatistes. Dans tous les cas, l’enquête est encore en cours. Et les séparatistes rejettent la faute sur Kiev.

Les jours à venir devraient donner plus d’éléments aux enquêteurs !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES