Assurance - divers

Covid-19 : les assureurs poursuivent les efforts

Publié par le , Mis à jour le 16/04/2020 à 17:24

Les assureurs continuent les efforts dans la lutte contre le Covid-19

Critiquées depuis le début de l’épidémie de Covid-19 en France, les assurances continuent les efforts. Nouvelle contribution au fonds de solidarité, programme d’investissement ou encore des concertations sur un nouveau contrat pour les pandémies…Les assureurs s’engagent. 

La contribution au fonds de solidarité doublée

C’est ce qui s’appelle "mettre la pression". Lors de son allocution le 13 avril dernier, Emmanuel Macron a rappelé l’importance des assurances en cette période exceptionnelle. D’ailleurs, le chef de l’Etat a annoncé qu’il serait « attentif » à la participation des assureurs dans cette crise sanitaire. 

Fin mars, la profession très critiquée depuis le début de l’épidémie annonce son intention de débloquer 200 millions d’euros pour lutter contre le Covid-19. Une somme versée au fonds de solidarité pour les entreprises touchées par une baisse de chiffre d’affaires ou même par une fermeture : « Cette mesure de soutien aux TPE et indépendants vient s’ajouter à l’engagement pris le 19 mars de conserver en garantie les contrats des entreprises en difficulté en cas de retard de paiement suite à la pandémie, et ce pour toute la durée de la période du confinement » indique dans un communiqué la Fédération Française de l’assurance. 

Le message du Président semble avoir été entendu par les assurances. De nouveaux engagements viennent d’être pris. La profession a annoncé doubler sa participation au fonds de solidarité mis en place par Bercy. La contribution atteint désormais les 400 millions d’euros. 

En parallèle, un programme d’investissement de 1,5 milliard d’euros sera créé afin de venir en aide aux ETI (Entreprises de tailles intermédiaires), aux PME et aux entreprises du secteur de la santé. Les assureurs se sont également engagés à travailler sur des contrats pour les pandémies

Il faut savoir qu’aujourd’hui, les contrats ne couvrent pas les particuliers et les entreprises en cas de pandémie : « Nous sommes face à un risque systématique. Il est trop fort et n’est donc pas prévu par les contrats. Si nous n’encaissons pas de primes, nous ne pouvons donc pas payer » explique dans les colonnes du Figaro, Florence Lustman, présidente de la FFA. 

Les gestes solidaires des assurances

Outre ces différentes mesures, les assureurs continuent les efforts. C’est le cas de la Maif qui a décidé de rembourser 100 millions d’euros à ses assurés. Un geste qui représente une année de résultat net pour « l’assureur militant ». En moyenne, les clients ont reçu 30 euros par véhicule assuré. Les sociétaires ont été encouragés à reverser cet argent à la lutte contre le Covid-19. 

De son côté, la Matmut a gelé ses tarifs d’assurance auto pour 2020 et 2021. La mesure concerne 2,7 millions de véhicules (auto et deux-roues). Un effort qui coûtera près de 50 millions d’euros pour l’entreprise soit « les trois-quarts de son résultat net en 2019 ». A noter que durant les prochains mois, la Matmut pourrait annoncer de nouveaux coups de pouce.  

Harmonie Mutuelle a dévoilé un plan de 150 millions d’euros. Une partie de cette somme sera consacrée aux adhérents les plus fragiles. Ainsi, entre 20.000 et 25.000 appels sont passés quotidiennement par les agents de la première mutuelle française. L’occasion de prendre des nouvelles de cette population confrontée au Covid-19. Dans les cas les plus difficiles, les personnes sont orientées vers une assistante sociale ou une structure de soutien psychologique. Le membre du Groupe VYV continue de soutenir les professionnels de santé grâce à des dons de masques ou encore de gels hydro-alcooliques. Les salariés sont également incités à participer à des élans de solidarité. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES