Assurance - divers

Covid-19 : que faut-il retenir de l'allocution d'Edouard Philippe ?

Publié par le , Mis à jour le 20/04/2020 à 16:22

Nouvelle allocution pour Edouard Philippe

Dans une nouvelle allocution, Edouard Philippe a évoqué le plan du gouvernement sur le déconfinement prévu le 11 mai prochain. S’il est resté très vague sur la réouverture des écoles ou encore sur les vacances d’été, il a annoncé l’autorisation des visites dans les Ehpad. 

Les familles pourront visiter les résidents des Ehpad

Le 11 mai 2020 est dans toutes les têtes. C’est à cette date que les Français pourront petit à petit retrouver un semblant de vie. Dans son allocution du 19 avril 2020, Edouard Philippe a voulu temporiser en rappelant que « le retour à la normale ne sera pas pour le 11 mai ». 

Si le Premier ministre a douché les espoirs de nombreux Français, il a en revanche fait quelques annonces. A commencer par les visites dans les Ehpad. Dès aujourd’hui, les familles pourront visiter des proches : « Ce sera à la demande du résident, sous condition (pas plus de deux visiteurs). Il y aura une interdiction de contact physique ». 

Puis, Edouard Philippe a commencé à esquisser le plan du déconfinement. Il est très probable « qu’il soit obligatoire de porter un masque grand public dans les transports en commun ». Dans les entreprises, il encourage le télétravail. Si cela n’est pas possible, les salariés devront préserver les gestes-barrières (se laver les mains régulièrement, ne pas se serrer la main, préserver une distance sociale…). 

Si les cafés et restaurants ne devraient pas rouvrir dans l’immédiat, d’autres petits commerces pourraient relancer leurs activités. Des établissements qui devront qui devront mettre à disposition des clients des gels hydro-alcooliques et veiller aux distances de sécurité. 

Le sujet des écoles posent toujours autant de questions. Dans son allocution du 13 avril 2020, Emmanuel Macron a annoncé la réouverture des crèches, maternelles, primaires, collèges et lycées : «  Les écoles ne rouvriront pas partout le 11 mai » a tenu à préciser le Premier ministre. Pour le moment, le gouvernement continue de travailler sur plusieurs scénarios : « On peut imaginer l’utilisation des locaux de manière différente » ou «par territoires » ou « moitiés de classe ». Les interrogations des enseignants comme des parents d’élèves devraient être levées d’ici la fin du mois d’avril. En effet, le gouvernement devrait de nouveau prendre la parole pour fixer les modalités du retour dans les classes. 

Interrogé sur les vacances d’été, Edouard Philippe a préparé les Français sur un possible changement de programme : « Je crains qu’il ne soit pas raisonnable de voyager à l’étranger ». Le flou reste entier sur les destinations au sein même du pays.  

Un objectif de 500.000 tests par semaine

Dans une autre mesure, Edouard Philippe a aussi évoqué le sujet des masques. Va-t-il « oui » ou « non » y avoir des masques pour l’ensemble des Français ? A cette question, Olivier Véran, le ministre de la santé a indiqué que 17 millions de masques « grand public » pourront être fabriqués chaque semaine. Des protections contre le Covid-19 qui peuvent être lavées plusieurs fois « 20 fois, voire 30 fois ». 

L’exécutif souhaite aussi dépister massivement la population avec un objectif de 500.000 tests par semaine. Si un sujet est testé positif, il sera mis à l’isolement dans leur famille. Les autres membres n’auront pas le droit de sortir du logement. Le malade aura aussi le choix d’être confiné dans un hôtel mis à disposition. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES