Assurance divers

Cybersécurité : des Français inquiets et prêts à s'assurer face au risque numérique

Publié par le , Mis à jour le 26/02/2021 à 18:08

Les Français craignent la montée du cyber risque et ne se sentent pas assez protégés. C'est ce qu'il ressort d'une récente étude sur le sujet, quelques semaines après les attaques informatiques dont ont été victimes deux hôpitaux et une mutuelle.

Trois attaques récentes qui ont fait l'actualité

Le cyber risque fait les gros titres de l’actualité en ce début d’année. Deux hôpitaux ont été visés par des hackers, il y quelques semaines : celui de Dax (Landes) et celui de Villefranche-sur-Saône (Rhône). Il en a été de même début février pour une complémentaire santé : la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH).

Dans ces trois cas, la manœuvre des pirates a été peu ou prou la même : c’est un rançongiciel (ou ransomware) qui a été utilisé. Un virus s’introduit dans le système informatique de l’établissement, et confisque les données. Les hackers demandent ensuite à l’établissement le paiement d’une rançon pour leur redonner l’accès aux précieuses informations.

Dans le cas de l’hôpital de Dax, le retour à la normale n’était toujours pas d’actualité cette semaine. Les soignants sont contraints de rédiger les fiches de leurs patients à la main, mais, surtout, ils n’ont plus accès à leurs antécédents. 

Si les établissements hospitaliers et mutuelles sont particulièrement visés, c’est qu’ils détiennent justement grand nombre de ces données très confidentielles, mais aussi des coordonnées bancaires et des numéros de sécurité sociale, très précieux, car un assuré garde le même tout au long de sa vie, il peut donc être revendu bien des années plus tard.

Toutes les entreprises sont de potentielles victimes

Mais ces acteurs de la santé ne devraient pas rester des cibles privilégiées pour très longtemps. Toutes les entreprises sont déjà de potentielles victimes d’une cyberattaque. D’après la 6e édition du baromètre annuel du Cesin (le Club des Experts de la Sécurité de l'Information et du Numérique) réalisé par Opinion Way, une société française sur cinq (près de 20%) affirme avoir subi au moins une attaque par rançongiciel au cours de l’année 2020.

Et ces attaques pourraient même s’étendre aux particuliers, en tout cas, ils le craignent. C’est ce que montre une récente enquête menée par Toluna pour cxLoyalty, groupe international opérant dans l’engagement client. D’après cette étude, les Français ont pleinement conscience du risque cyber et le craignent : 81% des 1 241 répondants se sentent concernés par les risques liés à la cybersécurité et aux fraudes sur internet. Les chefs d’entreprises et commerçants sont d’autant plus inquiets : 89% craignent d’être victimes d’une cyberattaque. 

À cette préoccupation s’ajoute en plus le sentiment de ne pas être préparés : seuls 48% des répondants se sentent protégés face au cyber risque. Parmi les sinistres les plus craints, arrivent en tête : le vol de données personnelles et financières (pour 73% des sondés), l’usurpation d’identité (72%), le piratage de compte e-mail (48%), et le piratage des réseaux sociaux (31%).

Un nouvel enjeu de taille pour les assureurs

En raison de cette anxiété accrue pour leurs données financières, ce sont les banques (pour 54%) qui sont citées en premières parmi les institutions auxquelles les particuliers font confiance pour les accompagner et les protéger face à ce nouveau risque. Viennent ensuite les assurances (pour 41% des sondés), preuve, s’il en fallait une, que le cyber risque se positionne déjà comme un nouvel enjeu majeur pour les assureurs.

Pour l’heure, les offres d’assurance cyber à destination des particuliers sont encore peu nombreuses ou mal connues. Pourtant, il ressort de cette étude que près de la majorité des Français (46%) seraient prêts à dépenser 5 euros ou plus par mois pour un service de protection à la vie numérique.

En tout cas, la menace semble désormais prise au sérieux, également au sommet de l’État. Emmanuel Macron a annoncé la semaine dernière un plan à 1 milliard d’euros d’ici à 2025 pour renforcer la sécurité informatique des entreprises, hôpitaux et administrations. Le gouvernement espère notamment créer 40 000 emplois dans le secteur de la cybersécurité dans les quatre ans à venir.

Et pour tout comprendre à l'assurance cyber, nous vous invitons à consulter notre page dédiée. Si vous êtes chef d'entreprise, vous pouvez également comparer les assurances cyber professionnelles.

Économisez sur votre assurance cyber-risques

Grâce à Assurlandpro.com, comparez gratuitement vos assurances professionnelles en quelques minutes pour être protégé au plus vite et au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES