Assurance - divers

Incendie mortel à Lyon : deux associés soupçonnés d'arnaque à l'assurance

Publié par le

Une femme enceinte et sa fillette sont mortes suite à l'incendie de la boulangerie

En février dernier, un incendie d’une boulangerie a provoqué la mort d’une femme enceinte et sa fille de 4 ans. Aujourd’hui, les deux associés de l’établissement sont soupçonnés d’avoir voulu arnaquer leur assurance.

Une femme enceinte et sa fille tuées dans l’incendie

La tragédie avait provoqué l’émoi des habitants de tout un quartier. Début février, une femme enceinte et sa fillette de quatre ans périssent dans l'incendie d'un immeuble d'un quartier populaire de Lyon. Seul le père de famille réussi à se soustraire des flammes. Un incendie qui s'est déclaré dans la boulangerie se trouvant au rez-de-chaussée des logements de l’immeuble. À l'époque, le procureur de la République de Lyon, Nicolas Jacquet annonce privilégier la piste criminelle.

Ce n’était pas la première fois que cette boulangerie était prise pour cible. En effet, en décembre 2018, une voiture-bélier en flamme avait été lancée vers la vitrine sans faire de blessés. Quelques jours plus tard, des voisins expliquent que deux autres voitures sont incendiées devant l’établissement.

Les deux associés de la boulangerie écroués

On apprend aujourd’hui que les deux associés de cette même boulangerie viennent d’être écroués. Les hommes sont en effet soupçonnés d’arnaque à l’assurance : « Bien qu’ils nient les faits, il leur est reproché d’avoir organisé l’incendie de leur commerce, en vue de bénéficier des fonds de l’assurance » explique le procureur de la République dans un communiqué.

Par ailleurs, un autre suspect de 50 ans est toujours recherché par la police et fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Un autre homme avait déjà été mis en examen et écroué fin février pour complicité. Concernant les associés, la justice a décidé de les mettre en examen pour « complicité de destruction » par incendie « ayant entrainé la mort » et « tentative d’escroquerie en bande organisée ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES