Inondations Bretagne : La FFSA conseille aux assurés de déclarer le sinistre

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance - divers > Inondations Bretagne : La FFSA conseille aux assurés de déclarer le sinistre

Actualité de l'assurance

Assurance - diversVoir toute son actualité

Inondations Bretagne : La FFSA conseille aux assurés de déclarer le sinistre

|
Consultations : 1014
Commentaires : 0
Catastrophe naturelle : quels biens de votre société sont couverts ?

Après les inondations qui se sont produits en Bretagne, les assureurs prennent les devants et permettent aux sinistrés de le déclarer tout de suite, même si l’état de catastrophe naturelle n’a pas encore été établi.

La FFSA conseille aux sinistrés de le déclarer

La FFSA affirme dans Le Point que les sinistrés peuvent le déclarer à leur assureur, en appuyant sur le fait que l’état de catastrophe naturelle n’est qu’une « formalité administrative ». Selon Stéphane Penet sur i-Télé, « les assureurs n’attendent pas une déclaration de catastrophe naturelle » pour constituer les dossiers de sinistres puisqu’ils sont sûrs que les villes comme  Morlaix ou encore Quimperlé « vont être déclarées en état de catastrophe naturelle ».

L’unique condition pour que l’assurance entre en jeu est que la commune ou ville soit  concerné par l’état de catastrophe naturelle. Puisque cette condition va vraisemblablement être vérifiée, les sinistrés peuvent donc dès à présent déclarer le sinistre auprès des assureurs pour que ces derniers puissent prévoir une indemnisation pour tous les dommages causés. La loi oblige à l’assureur de donner une provision à la victime de catastrophe naturelle deux mois après la déclaration. L’indemnisation complète se fera par contre trois mois après la déclaration.

Les contrats d’assurance qui peuvent couvrir une catastrophe naturelle

Presque tous les contrats d’assurance de biens peuvent couvrir les dommages engendrés par les intempéries. Cependant, la garantie catastrophe naturelle joue uniquement après la parution d’un arrêté ministériel dans le Journal Officiel. Dans le cas de la Bretagne, tous les sinistrés ayant souscrits une garantie « catastrophe naturelle » peuvent bénéficier d’une indemnisation.

Mais la garantie présente des exclusions. Elle n’entre pas en jeu pour les véhicules assurés au tiers. Selon la FFSA 35 % des véhicules sont uniquement assurés au tiers et ne seront pas couverts en cas de sinistres causés par des intempéries.

Durant l’indemnisation, une partie des charges restent quand même à la charge de l’assuré, l’assureur déduire une franchise de 380 € pour les biens à usages des particuliers et 1 140 € minimum pour les biens à usage professionnel.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS