• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Intermittents : comment fonctionne leur assurance chômage ?

Publié par le

Les indemnités annuelles perçues par les intermittents ont atteint en moyenne 12 000 € en 2010. Les intermittents du spectacle sont les artistes et les techniciens du spectacle pouvant justifier d’une durée de travail supérieure à 507 h sur une période d’à peu près 10 mois. Comment font-ils lorsqu’ils sont au chômage ?

L’assurance chômage

En cas d’arrêt de travail, les intermittents touchent une indemnisation limitée à 24 jours soit huit mois dont le montant est proportionnel aux salaires qu’ils perçoivent et au nombre d’heures de travail effectué. Cette mesure a été mise en place pour éviter que les intermittents ne sous-déclarent les heures de travails. Ils devront aussi déclarer le nombre d’arrêts maladie, les périodes de formation ainsi que les congés maternité.

La Cour des comptes critique les règles régissant l’assurance chômage des intermittents, car le système les avantagent. En effet, ils perçoivent une plus grosse allocation qu’un intérimaire bien que leurs conditions d’emploi soient très proches d’un intermittent. Pour un salaire brut de 1 500 € par mois, un intérimaire touchera une allocation de 3 848 € par an contre 9 088 € par an pour un intermittent. Ainsi, Alain Vidalies a évoqué le régime de l’assurance chômage pour les intermittents du spectacle le vendredi 14 février.

Rendre la gestion plus rigoureuse

Le Medef a proposé le jeudi 13 février de reformer le régime de l’assurance chômage pour les intermittents du spectacle. Ces derniers ont donc répliqué de suite en incitant « les salariés, les précaires ainsi que les intérimaires à se préparer » à un éventuel rapport de force.

Face à la réaction des intermittents, Alain Vidalies a voulu les calmer en affirmant sur RTL que la mesure n’était pas prioritaire. Il a néanmoins indiqué que l’assurance chômage des intermittents devra bientôt bénéficier d’une gestion plus rigoureuse, appuyant sur le fait que la prise de décision finale revient aux partenaires sociaux.

La Cour des comptes a affirmé que le régime de l’assurance chômage enregistre 1 milliard d’euros de déficit.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES