L'assurance chômage des intermittents au coeur des débats

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance - divers > L'assurance chômage des intermittents au coeur des débats

Actualité de l'assurance

Assurance - diversVoir toute son actualité

L'assurance chômage des intermittents au coeur des débats

|
Consultations : 2846
Commentaires : 0
Acteurs, intermittents : quel avenir pour l'assurance chomage ?

Pour montrer leurs désaccords face à la décision du Medef de supprimer leurs régimes et de réduire leurs droits de chômeurs, plusieurs intérimaires et intermittents ont manifesté devant les locaux du Medef le 27 février à Marseille.

Près de 20 000 manifestants

Selon la CGT et le site Libération près de 20 000 personnes ont manifesté dans les 22 villes de France dont 7 000 à Paris. Le but de la manifestation : stopper la réforme de l’assurance chômage des intermittents du spectacle. Suite à la grève, l’Opéra Garnier et l’Opéra Bastille ont annulé des représentations qui ont été prévues pour le 27 février.

L’idée de Medef était de supprimer les régimes plus favorables des intermittents qui compte près de 112 000 indemnisés et des intérimaires qui comptent 366 000 indemnisés. Le Medef prévoit également la modulation des allocations en se basant sur la conjoncture. Seulement la CGT ne manque pas d’affirmer que ce projet réduirait les allocations des 2,2 millions de chômeurs indemnisés.

Le problème ne vient pas des intermittents

La CFE-CGC exprime également son désaccord et montre du doigt le Medef en affirmant qu’il se trompe de cible. Pour la CFE-CGC, le problème ne vient pas du régime des intermittents mais des CDD.

La présidente du syndicat des cadres, Carole Couvert a souligné dans une vidéo de France tv Info que « le problème de l’assurance chômage, du déficit » n’a pas été causé par les intermittents, elle rajoute que pour eux « le gros déficit vient des CDD et de l’intérim ».

Il semblerait que pour ces derniers contrats, l’écart des cotisations et des versements soit de 6,5 milliards d’euros contre un milliard d’euros pour les intermittents. La présidente du syndicat des cadres souhaite donc que l’Etat surtaxe plutôt les « entreprises ayant recours aux CDD ».

Au chômage, comment bénéficier d’une assurance santé moins chère ?

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS