Assurance - divers

L'assurance voyage, comment ça marche ? Insurly répond à Assurland

Publié par le , Mis à jour le 23/06/2020 à 17:51

Insurly a été fondée par David Dumont (CEO, à gauche) et Nicolas Rusig (CTO, à droite)

Allianz Travel, Chapka, Europ Assistance... Les assurances voyage sont de plus en plus nombreuses sur le marché. Mais comment s'y retrouver ? Et à quoi servent-elles vraiment ? Pour éclairer un peu la situation, Assurland a interviewé David Dumont, président d'Insurly, courtier d'assurances en ligne spécialisé dans l'assurance professionnelle mais également dans l'assurance voyage.

Quels sont les différents types d'assurance voyage ?

Il existe des assurances voyages pour tous les types de voyage : séjours de courte durée, tour du monde, jeune au pair, assurance pour un stage, des études ou un programme vacances travail à l'étranger... Ces contrats proposent des garanties communes et des clauses spécifiques pour ces types de voyage permettant aux voyageurs d'être couverts sur les risques particuliers de leur séjour.

Pour des séjours plus longs, il y a aussi des assurances « expatriés » ou « détachés » qui couvrent en plus des frais de médecine générale en plus des garanties de l'assurance voyage. C'est une sorte de mutuelle à l’étranger.

Quel est l'intérêt de souscrire une assurance voyage ?

Le principal intérêt d'une assurance voyage est d'éviter de se retrouver avec une facture très salée dans le cas de frais médicaux importants, d'une hospitalisation ou d'un rapatriement. Cela vaut aussi pour les jeunes en bonne santé ; personne n'est à l'abri d'un accident en vacances.

Quand on voyage à l'étranger, la sécurité sociale ne nous couvre pas hors d'Europe et la mutuelle nous couvre uniquement en France pour la plupart des contrats. Les voyageurs ne sont donc pas couverts et l'assurance voyage leur permet de partir sereinement.

Il y a chaque année des cas de personnes mettant en place des cagnottes et faisant appel à la générosité de leurs amis et de leur famille pour payer des frais de santé ou des rapatriements. Leur situation est très délicate et c'est pour cette raison qu'il est plus prudent de s'assurer avant de partir.

Quels critères et garanties privilégier lors de la souscription d'une assurance voyage ?

L'assurance voyage se décompose en une assurance et une assistance. L'assurance va vous rembourser des frais d'annulation si vous n'avez pas pu partir à cause d'une blessure, d'une maladie ou du décès d'un proche. Les voyageurs pensent souvent à tort que cette garantie permet d'annuler son voyage même sans motif mais ce n'est pas le cas, il faut donc bien en être conscient avant de souscrire à l'option « annulation » afin d'éviter des déconvenues.

L'assurance voyage va aussi vous payer les frais médicaux et les frais d'hospitalisation. Dans ce cas il faut privilégier les contrats « au premier euro ». Cela veut dire que le remboursement sera accéléré et ne dépendra pas d'un éventuel premier remboursement de la sécurité sociale (si elle peut intervenir) ou d'une mutuelle.

Certains assureurs permettent de se couvrir en option pour des activités souvent exclues comme le kite-surf ou la plongée. Selon les activités pratiquées lors du séjour, il est donc important de vérifier si elle fait partie des exclusions. Si vous prévoyez des activités où vous pouvez vous perdre par exemple (balade en forêt, trekking), pensez à regarder les plafonds des frais de recherche et de secours. Mobiliser un hélicoptère à votre recherche coûte très cher.

Il faut aussi regarder des éléments « pratiques » tels que la possibilité de faire une téléconsultation 24H/24 et 7J/7 avec un médecin français via une application, la possibilité d'envoyer de petites factures (consultation chez un médecin par exemple) de manière dématérialisée.

Qu'est-ce qui n'est pas couvert par l'assurance voyage ?

Historiquement, les épidémies n'étaient pas couvertes, que ce soit par les assurances voyage spécialisées ou les assurances incluses dans les cartes bancaires. Depuis le Covid, les lignes ont bougé du côté des assurances voyages spécialisées. La plupart d'entre elles couvrent les frais médicaux, les frais d'hospitalisation ou les rapatriements suite à une hospitalisation due au Covid. C'est un véritable élément différenciant par rapport aux assurances des CB.

Au-delà de ce point d'actualité, les assurances voyage ne couvrent pas les accidents de véhicules loués à l'étranger (généralement couverts par une assurance spécifique) mais peuvent, pour certaines, couvrir les accidents de scooter.

De nombreuses activités sportives risquées sont également exclues des contrats. Si vous prévoyez de pratiquer un sport, vérifiez les conditions générales ou demandez à l'assurance si ce sport est couvert ou s'il peut l'être en option.

La couverture offerte par une carte de crédit est-elle suffisante ?

Les assurances incluses dans les cartes bancaires offrent un premier niveau de garantie. Mais lors d'un problème médical, les remboursements ne s'effectuent pas au premier euro. Cela peut rallonger les temps de traitement et de remboursement.

Pour les pays où la santé est chère comme les USA, le Canada, l'Australie, le Japon ou le Qatar, les plafonds de remboursement des cartes haut de gamme ne sont que de 155 000 € contre 300 000 € à 500 000 € en moyenne pour les assurances voyages spécialisées. Ces plafonds peuvent paraître élevés, mais lorsqu'un accident survient, une hospitalisation longue, des interventions chirurgicales et un rapatriement peuvent coûter plusieurs centaines de milliers d'euros. Chaque année des voyageurs non-assurés ou assurés seulement via leur carte bancaire se retrouvent avec des factures à 6 chiffres qu'ils doivent rembourser.

Comment réaliser des économies sur son assurance voyage ?

Il faut comparer les contrats chez plusieurs assureurs. Ce n'est pas une tâche facile et c'est pour cela que nous avons créé un comparateur simple qui permet d'obtenir les prix de plusieurs assurances en quelques secondes, selon sa destination, son âge et la durée du séjour.

De plus, si vous souhaitez souscrire à une option annulation, évitez de la souscrire directement sur le site des compagnies aériennes, des sites de booking de séjours ou d'agences de voyage. Nous avons vu des écarts de prix du simple au double entre l'achat d'une assurance annulation sur le site d’une compagnie aérienne et sur le site d'une assurance voyage. Si l'assurance annulation vous coûte plus de 3,5 % du prix de votre billet d'avion et de votre hôtel, vous pourrez facilement trouver moins cher ailleurs.

Pour quelles destinations et types de destination l'assurance voyage est-elle incontournable

D'abord dans les pays où elle est obligatoire : la Chine, Cuba ou la Russie par exemple. Avec la crise du Covid, d'autres pays demandent désormais une attestation d’assurance voyage : la Thaïlande, le Cambodge, la Polynésie Française et l'Ukraine. Ce dernier pays impose même que la mention « prise en charge des frais médicaux Covid » soit apposée sur l'attestation d'assurance.

Ensuite, dans les pays où la santé est chère. Partir sans être assuré relève de l'inconscience. Les Français connaissent mal le coût réel des frais de santé. Lorsqu'ils ont à les payer de leur poche et qui plus est dans un pays où la santé est plus chère, c'est une très mauvaise surprise.

La pandémie de Covid-19 va-t-elle stimuler le marché de l'assurance voyage ?

Pas sur le court terme, mais probablement sur le long terme.

Sur le court terme, la diminution du nombre de voyages fait que les souscriptions ont chuté de manière très importante. Le trafic aérien ne devrait pas revenir à la normale avant 2022 ou 2023. Le marché de l'assurance voyage devrait suivre cette tendance.

Sur le long terme c'est différent. Davantage de pays pourraient imposer la souscription à une assurance voyage, notamment pour couvrir les frais liés à une hospitalisation due au Covid (comme l'a fait l'Ukraine). Le comportement des voyageurs devrait lui aussi évoluer avec l'inquiétude de contracter le Covid lors d'un voyage et la nécessité d'être bien pris en charge dans ce cas.

Les voyageurs vont-ils être plus attentifs aux conditions et exclusions de leur contrat suite à la pandémie ?

C'est probable. Concernant la prise en charge des frais médicaux par l'assurance lors d'une épidémie, cela figure désormais dans les attestations d'assurance pour celles qui le prennent en charge. Il s'agit d'un document d'une à deux pages donc bien plus lisible que des conditions générales.

Les frais d'annulation et de rapatriement (sans soucis médical) en cas d'épidémie continueront eux de ne pas être pris en charge. C'est normal puisqu'il s'agit d'un risque systémique où tous les assurés sont sinistrés en même temps. C'est donc inassurable. On peut toutefois noter que les assureurs ont été relativement flexibles en remboursement de nombreuses assurances voyages lorsque le voyageur n'a pas pu partir à cause du confinement. Ils ont aussi remboursé partiellement des contrats lors de retours anticipés.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES