La micro-assurance, kézako ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Actualité de l'assurance

Assurance - diversVoir toute son actualité

La micro-assurance, kézako ?

|
Consultations : 1481
Commentaires : 0
Micro-assurance dédiée aux exploitations pauvres
A l’heure où les écarts de richesses ne cessent de se creuser à travers le monde, les compagnies d’assurance répondent présentes en proposant des formules d’assurance à bas coût : l’on parle alors de micro-assurance. Un acte citoyen pas forcément très lucratif mais pas sans intérêt non plus pour ces compagnies qui y trouvent leurs comptes. 

Zoom sur la micro-assurance


Les populations les plus démunies doivent comme tout le monde faire face à des risques. Or, comment faire sans les moyens de s’assurer ? La majorité des grandes compagnies d’assurance a donc développé des formules de micro-assurance dont les cotisations sont moins élevées que pour des contrats classiques afin de permettre aux populations les plus fragiles d’y avoir accès. 

Depuis une dizaine d’années, ces formules se sont développées et couvraient 500 millions de personnes à travers le monde en 2011, selon les chiffres de l'Organisation internationale du travail. L’Inde serait particulièrement concernée, comme l’Amérique Latine.
 

Micro-assurance : la question de rentabilité


Qui dit faibles cotisations pose la question de la rentabilité. Les risques sont souvent lourds à assumer pour les assureurs et logiquement de petites cotisations sont forcément moins rentables que des primes classiques. 

Au-delà de la rentabilité (assurée principalement  par le commerce des contrats classiques), les compagnies y trouvent leurs comptes. Cette activité peu lucrative est plutôt bonne en termes d’image de marque et permet aux grandes compagnies de s’introduire sur des secteurs habituellement fermés aux compagnies étrangères. 

Le mot d’Assurland : l'Organisation internationale du travail vient de dévoiler l’apparition d’un nouveau type de micro-assurance pour couvrir les effets du réchauffement climatique subits par les populations (notamment agricoles) les plus démunies à travers les catastrophes naturelles. 


Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS