• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Les assurances courent après les expat' !

Publié par le , Mis à jour le 29/03/2012 à 15:30
Les expatriés Français à l’étranger représentent une part non négligeable de marché…spécialement pour une compagnie d’assurance. Et  c’est bien ce qu’a compris Siaci Saint Honoré, un des plus gros courtiers français et 5ème acteur mondial de l’assurance santé des expatriés, derrière les anglo-saxons Bupa, Cigna, Aetna et Allianz Worldwide Care.

Sur les 200 millions d’euros de chiffre d’affaires de Siaci, 40 millions d’euros proviennent de son activité sur les personnes dites « en mobilité internationale », dont 50% est réalisée à l’étranger. Le courtier assure ainsi 275 000 personnes expatriées, pour la plupart dans le cadre d’une activité salariée.

Thaïlande, Qatar…l’assurance suit son expat’ !


Le courtier projette d’ouvrir deux nouvelles implantations cette année, en Thaïlande et au Qatar. « La Thaïlande est le pays le plus attractif pour les expatriés, qui sont au nombre de plus d’un million. C’est un vrai marché pour nous, avec une structure médicale très développée. Le pays attire beaucoup d’investissements et nous avons déjà conclu des accords avec des hôpitaux », précise Laurent Cochet. Depuis le début de l’année, le courtier assure aussi tout le personnel expatrié de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera

Clientèle individuelle et organisations internationales pour cible !


Nouvelle stratégie, nouveau nom ! Rebaptisé MSH International, l’assureur a identifié deux autres relais de croissance : la clientèle individuelle, sur laquelle il souhaite doubler le chiffre d’affaires d’ici trois ans (aujourd’hui à 4 millions d’euros). Mais aussi les organisations internationales et les ONG. Il a déjà en portefeuille des clients comme ITER, Médecins Sans Frontières ou la Banque africaine de développement.

Le courtier mise enfin sur un positionnement différent : « Contrairement à nos grands concurrents, très centralisés, nos différentes implantations régionales nous permettent d’être au plus près des problématiques locales ». 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES