Assurance - divers

Les assurtech françaises et étrangères profitent de la dynamique française

Publié par le , Mis à jour le 17/09/2020 à 09:48

Lemonade, introduit à la Bourse de New York cet été, va proposer son assurance habitation en France d'ici la fin de l'année.

La France semble confirmer cette année son dynamisme dans l’incubation et l’accueil de fintech, ces entreprises qui développent une technologie numérique innovante pour optimiser un service financier, tel que les assurances. Innovante ? Comprendre plus efficace et moins couteuse pour leurs clients. Dans le secteur des assurances, on parle alors d’assurtech.

Une énergie poussée par un contexte global

Cette vitalité, on la doit d’abord un contexte favorable plus global. En 2019, les assurtech ont levé 6 milliards d’euros à l’échelle du monde. Un montant qu’il leur fallait jusqu’à l’année dernière au moins deux ans pour réunir. Une croissance à tendance exponentielle donc qui se confirme particulièrement en Europe, puisque les assurtech du vieux continent ont vu leur capital grossir de 800 millions d’euros l’année dernière ; somme qui s’apparente au total des investissement reçu sur les quatre exercices précédents !

Plus étonnant, sans doute, cette dynamique semble s’être pour l’instant poursuivie en 2020, malgré la crise économique et sanitaire. Sur le premier semestre de l’année, l’ensemble des assurtech mondiales a levé en tout près de 2,2 milliards d’euros

A une échelle plus réduite encore, le gouvernement français a favorisé l’émergence de ces compagnies d’assurance nouvelle génération, notamment à travers le plan Next 40, initié lui aussi l’année dernière. Il vise à inciter les investisseurs institutionnels, y compris les compagnies d’assurance traditionnelles, à investir dans ces nouveaux acteurs. Deux assurtech françaises en ont particulièrement profité et tire le reste du secteur.

Deux locomotives françaises : Alan et Shift

La première, Alan, créée en 2016, souhaite repenser le modèle des complémentaire santé, pour particuliers et entreprises, avec un service simplifié. Une recette qui semble fonctionner puisque son chiffre d’affaire ne cesse de grimper : de 3,5 millions d’euros fin 2017, la startup le chiffre avoisine désormais les 50 millions d’euros. Le nombre d’assurés progressent dans le même sens, passant de 25 000 à plus de 70 000 aujourd’hui, avec pour objectif de franchir la barre de 100 000 en 2021.

La recette ? Une complémentaire santé dont tous les services sont accessibles via son smartphone : pour envoyer ses factures comme pour consulter ses remboursements.

La seconde, Shift Technology, se porte elle sur le secteur de l’assistance technologiques aux assureurs traditionnels. Son objectif initial ? Les aider à détecter les sinistres frauduleux, grâce à des data puisées à l’échelle du monde. Forte d’une levée de fonds de 53 millions d’euros en 2019, l’assurtech s’est aussi développée dans deux autres voies : tout d’abord le lancement d’une solution d’automatisation de la gestion des sinistres, via une plateforme baptisée Luke. Shift Technology en a aussi profité pour accélérer son implantation à l’étranger, en particulier aux Etats-Unis ; où elle ouvert un premier bureau. 

Lemonade débarque sur le marché français

Au-delà de ces deux pépites qui tirent le marché des assurtech française, l’hexagone a aussi su mettre en œuvre des conditions favorables pour accueillir des acteurs étrangers.  L’annonce la plus retentissante de ces derniers mois est celle de l’arrivée de l’assurtech américaine Lemonade sur notre marché.

Celle qui souhaite révolutionner le marché de l’assurance habitation, notamment grâce à l’intelligence artificielle, va bien vendre ses services en France. L’annonce en a été faite lundi 15 septembre. D’ci la fin d’année, l’offre multirisque habitation de la startup sera disponible pour le public français. Pour les intéressés, les pré-inscriptions sont ouvertes sur son site. Comme pour Alan, l’idée est de proposer une assurance habitation ultra simplifiée et entièrement gérée via son smartphone. 

Comme le montrait cette vidéo de présentation en anglais, la conception d’une police sur mesure se fait directement en échangeant avec un robot via une application de messagerie. Si vous aviez une autre assurance Lemonade se charge de l’annuler pour vous. En cas de vol, tout peut être déclaré également via l’application. La promesse d’une assurance zéro papier et entièrement personnalisable.

L’arrivée sur le marché français de Lemonade témoigne bien du dynamisme du secteur dans l’hexagone. Agée de seulement quatre ans, la startup a réussi son introduction à la Bourse de New York, en levant plus de 300 millions de dollars de capitaux.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES