Assurance - divers

Limitation de vitesse, tabac et autres : les nouveautés du 1er juillet

Publié par le

La vitesse est désormais limitée à 80 km/h sur les routes secondaires

Depuis le 1er juillet la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires est passée de 90 km/h à 80 km/h, mais ce n’est néanmoins pas la seule nouveauté. De nombreux autres changements ont eu lieu. Hausse des tarifs du gaz, augmentation du prix du tabac, arrêt progressif du service Autolib’ en Île-de-France … Assurland fait le point sur toutes les nouveautés.

Vitesse maximale autorisée : application des 80 km/h

Le 1er juillet, journée de changements. La date était attendue par tous, partisans comme détracteurs. Depuis dimanche 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires à double sens et sans séparateur central est passée de 90 km/h à 80 km/h. Annoncée le 9 janvier dernier, cette mesure a suscité de très nombreuses réactions. Malgré une très forte contestation, le gouvernement n’a pas plié, et le décret, publié le 17 juin au Journal Officiel, a bien été appliqué. Les automobilistes sont prévenus, s’ils sont pris en infraction à 90 km/h sur une route limitée à 80 km/h, ils recevront une amende de 68 € et perdront un point sur leur permis de conduire.

Tabac : hausse des prix en France et interdiction de fumer dans les pars à Strasbourg

La mesure sur les 80 km/h n’est néanmoins pas la seule nouveauté du 1er juillet. Certaines des marques de cigarettes et de tabac à rouler voient leur prix augmenter. Une hausse de 20 ou 30 centimes d’euros qui ne concerne que les marques qui étaient jusqu’à présent les moins chères. C’est le cas des paquets de Winston Classic en 20 unités, Lucky Strike Gold Classic en 20 unités ou encore de Vogue L’essentielle bleue Classique en 20 unités.  Il s’agit de la 4ème révision des prix du tabac depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron. Et ce n’est pas la dernière. En novembre 2020, le paquet de 20 cigarettes sera de 10 €.

La hausse des prix n’est pas la seule nouveauté relative au tabac. Depuis dimanche, il est interdit de fumer dans l'ensemble des parcs et jardins publics de la ville de Strasbourg. Cette décision, prise lundi 25 juin par le Conseil municipal, doit permettre aux fumeurs de « s'interroger sur l'arrêt », expliquait Alexandre Feltz, adjoint à la santé et rapporteur de la délibération. Pour convaincre les récalcitrants, la mairie va déployer des « médiateurs santé spécifiques ». Dans un premier temps, pour que la mesure ne soit pas trop brutale, les fumeurs ne seront pas verbalisés. Ils auront 6 mois pour s’y faire car dès le 1er janvier 2019, la ville sera moins conciliante. A compter de cette date, toute personne prise en train de fumer dans un parc devra s’acquitter d’une amende de 68 €.

Arrêt progressif d’Autolib’ et augmentation du prix du gaz

Pour les Franciliens, cette date du 1er juillet coïncide également avec l’arrêt progressif du service de de voitures électriques en libre-service Autolib’. Décidé le 25 juin dernier, l’arrêt fait suite à des semaines de conflit entre le Syndicat Autolib’ Vélib’ métropole (SAVM) et le groupe Bolloré. Pour l’arrêt définitif il faudra attendre le 31 juillet. Les Franciliens ont donc encore un mois pour profiter de ces petites automobiles grises.

Autre changement : le prix du gaz. Les tarifs réglementés de vente du gaz, appliqués par Engie, ont augmenté de 7,45 % en moyenne. Face à cette augmentation, le gouvernement s’est dit « vigilant aux coûts d'Engie et rappelle la nécessité de leur maîtrise ». Les nouveautés concernent aussi les touristes. Les opérateurs de vente de voyages et séjours forfaitaires devront désormais mieux informer leurs clients au moment de l’achat.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES