• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Maghreb : 20 % de hausse annuelle l'assurance

Publié par le , Mis à jour le 20/08/2014 à 16:45

Durant le premier trimestre 2014, on a constaté une hausse de 7 % du chiffre d’affaires (CA) de l’assurance au Maghreb par rapport à la même période en 2013. Cela représente 33,7 milliards de dinars, signe d’une progression qui devrait continuer, selon l’agence de notation financière Standard & Poor’s qui prévoit une croissance de 10 à 20 % par an.

Une hausse espérée grâce aux infrastructures

En Algérie, le secteur de l’assurance ne connait qu’un développement embryonnaire, marqué par un taux de pénétration de 0,6 %. Ce taux est le moins élevé du Maghreb mais ne suscite pas de crainte car le pays pourrait voir son potentiel augmenter grâce aux infrastructures prévues par le gouvernement.

En parallèle, l’assurance vie algérienne pourrait aussi connaitre une envolée grâce aux mesures de flexibilisation des prêts pour les particuliers. Des prêts qui pourraient relancer l’achat de voitures et faire décoller par ricochet l’assurance auto.

Ces diverses mesures structurelles conduisent l’agence S&P à prédire un développement annuel de 10 à 20 % de l’assurance en Algérie. A noter, d’après Standard & Poor’s, que le manque de déploiement du secteur de l’assurance est intimement lié aux procédures de restriction mises en place par le gouvernement à l’intention des investisseurs étrangers. Cela aurait empêché les sociétés d’assurance étrangères d’investir au Maghreb.

Un chiffre d’affaires en progrès

Au Maghreb, les assurances ont connu plusieurs hausses durant les trois premiers mois de 2014. Le CA généré par le marché a progressé de 7 % entre janvier et mars 2014 par rapport à l’année 2013. Le CA réalisé est de 33,7 milliards de dinars dont les 19,6 milliards reviennent à l’assurance automobile. Ce dernier produit d’assurance a, d’ailleurs, haussé de 8,2 % par rapport à l’année dernière.

Dans l’ensemble, la croissance du marché de l’assurance au Maghreb a ralenti, elle a même été retardée à cause des restrictions au niveau du service financier et de la crise politique régionale. Cependant, d’autres pays maghrébins détiennent un taux de pénétration supérieur à celui de l’Algérie : 3,1 % au Maroc et 1,8 % en Tunisie.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES