Assurance - divers

Médiateur de l'assurance : les demandes ont augmenté de 9 % en 2017

Publié par le

41 % des litiges sont relatifs à l'assurance des personnes

L’année dernière, les demandes de médiation reçues par la médiation de l’assurance ont été en hausse de 9 % par rapport à 2016. Des chiffres communiqués par le médiateur unique de l’assurance, Philippe Baillot.

16 151 demandes de médiation en un an

Les saisines du médiateur ne cessent d’augmenter. Le médiateur de l’assurance, Philippe Baillot, vient de communiquer son rapport d’activité pour l’année 2017. Le constat est clair, les litiges sont de plus en plus nombreux. L’année dernière, la médiation de l’assurance a ainsi reçu 16 151 demandes de médiation. Soit une augmentation de 9 % par rapport à 2016, et de plus de 67 % comparé à 2015. Toutes n’ont néanmoins pas été traitées. Selon les chiffres publiés par M. Baillot, 26 % des demandes ont été rejetées. Ces dernières étaient des demandes d’informations, ou des demandes qui ne rentraient pas dans le champ de compétence du médiateur.

59 % des litiges sont relatifs aux assurances de biens et de responsabilité

Parmi les litiges traités, il existe ceux relatifs aux assurances de biens et de responsabilité, et ceux afférents à l’assurance des personnes. Mais tous deux ne représentent pas le même volume. Sur l’ensemble des litiges transmis à la Médiation de l’Assurance, 59 % sont relatifs aux assurances de biens et de responsabilité. Une part en légère hausse par rapport à 2016 (56 %). Les demandes relatives à l’assurance auto et à l’assurance habitation représentent à elles-deux près des deux tiers des litiges en assurance de biens et de responsabilité. Pour ce qui est de ceux afférents l’assurance des personnes, 23 % concernent l’assurance vie, 22,5 % l’assurance emprunteur et 21 % l’assurance santé.

Le rapport d’activité met également en avant que les litiges concernant un mauvais suivi de la réclamation (32 %), un refus d’indemnisation (29 %) et un désaccord relatif à la résiliation (ou à la rétractation et à la renonciation à des conditions contractuelles (13 %), représentent 75 % des saisines. Sur l’ensemble des demandes, le médiateur donne un avis favorable, ou partiellement favorable, au consommateur, dans 24 % des cas. Des avis suivis par toutes les parties dans plus de 99 % des cas.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES