Assurance divers

Moody's maintient le secteur de l'assurance sous perspective négative pour 2021

Publié par le , Mis à jour le 11/03/2021 à 12:25

Au terme d’un exercice 2020 très compliqué, le secteur de l’assurance espérait redémarrer cette année sous de meilleurs auspices. Un optimisme rapidement douché par l’agence de notation Moody’s, qui annonce maintenir le secteur sous perspective négative. Cet avis, qui peut être positif, stable, ou négatif, témoigne bien du pessimisme que suscitent encore les assurances, et ce pour plusieurs raisons. 

Les assureurs dommages sont-ils vraiment rentables ?

Moody’s se penche tout d’abord sur les assureurs dommages (habitation, auto…). Un certain optimisme peut être tiré du fait que ces assureurs dégagent d’importantes économies depuis bientôt un an. Les restrictions de déplacements et les deux confinements ont fait baisser la sinistralité, et leur ont permis d’économiser en indemnisations.

Selon Moody’s, les assureurs auto auraient ainsi augmenté de 10 points leurs ratios combinés en 2020 : cet indicateur mesurer la rentabilité de leurs produits. En auto, le calcul simple : les vols de voitures ont baissé de 13%, et la mortalité routière de 21,4% en 2020. Les assureurs ont continué de percevoir des cotisations, avec moins d’indemnisations à verser, leurs contrats d’assurance sont donc plus rentables.

Toutefois, toujours selon l’agence de notation, cette tendance positive est contrebalancée par deux autres qui pèsent sur la trésorerie des assureurs. D’une part, les pouvoirs publics font pression que pour les compagnies n’augmentent pas leurs tarifs cette année. Une exhortation qui devrait les empêcher d’engendrer des profits sur la diminution du nombre de sinistres. 

Des tendances lourdes pèsent à la hausse sur le coût des sinistres

D’autre part, pour les assureurs auto, s’ajoute au gel des tarifs une tendance à l’augmentation du coût des réparations. Le parc automobile français, qui s’enrichit de voitures électriques et hybrides, est en effet de plus en plus onéreux à assurer. Si les sinistres diminuent depuis un, ils coutent aux assureurs de plus en plus cher aux assureurs, qui subissent aussi la hausse croissante du prix des pièces détachées. 

Face à des sinistres plus chers et à l’impossibilité d’augmenter les cotisations, c’est donc la rentabilité à moyen terme des assureurs dommages qui est menacée selon Moody’s, d’où l’attribution de cette perspective négative. De plus, ces assureurs vont être encore cette année sous la menace de devoir verser des indemnisations pour pertes d’exploitations aux professionnels qu’ils assuraient, et qui plaident devant les tribunaux que le risque pandémique était bien couvert par leur contrat. 

Assureurs vie et mutuelles santé ne suscitent pas plus d'optimisme

Selon le nombre de jugements qui donneront raison aux plaignants, la rentabilité des assureurs dommages pourraient là aussi être réduite. Mais ces derniers ne sont pas les seuls à traverser une mauvaise passe. Les assureurs vie ont aussi été placés sous perspective négative par Moody’s. Même si en France leur récolte s’est enfin améliorée en janvier, ils ont subi de plein fouet les conséquences du Covid, qui a éloigné les épargnants des placements à long terme. De plus, la baisse des taux pénalise fortement la rentabilité de leurs produits, et donc leur intérêt aux yeux des investisseurs.

Enfin, l’agence de notation évoque aussi le cas des assureurs santé et de prévoyance, dont l’exercice 2021 ne s’annonce pas non plus réjouissant. Les complémentaires santé risquent en effet de subir un rattrapage des consultations : tous les rendez-vous reportés en 2020, notamment chez les spécialistes, en raison des restrictions de déplacements, seront sans doute pris cette année, avec, à la clef, une hausse des remboursements à verser. 

Par ailleurs, le nombre d’arrêts de travail, liés au Covid-19, devrait se maintenir haut jusqu’à la vaccination complète, tandis que d’autres besoin de soins risquent d’exploser, comme les consultations pour troubles psychologiques, liés là aussi à la pandémie. Et comme pour les assureurs auto, la pression du gouvernement et des associations de consommateurs à un gel des tarifs cette année, risque là aussi de peser sur la rentabilité des organismes.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}