Assurance - divers

Nouvelle levée de fonds pour la start-up assurtech française Shift

Publié par le

L'Assurtech Shift Technology a déjà levé 100 millions de dollars

C’est un nouveau record pour l’Assurtech française ! Après Alan qui a levé 40 millions d’euros en février 2019, c’est aujourd’hui au tour de la « jeune pousse » tricolore Shift Technology de s’illustrer avec un tour de table à 60 millions de dollars. Spécialisée dans la détection automatique des fraudes à l'assurance, la start-up créée en 2014 a déjà levé la bagatelle de 100 millions de dollars.

300 millions de déclarations de sinistres traitées en santé

Dans le paysage dynamique de l’Assurtech française, la start-up Shift Technology fait parler d’elle grâce à une nouvelle levée de fonds record atteignant 60 millions de dollars (environ 53 millions d’euros). Au total, la « jeune pousse » est déjà parvenue à lever 100 millions de dollars (approximativement 88 millions d’euros).

Fondé en 2014 par Jeremy Jawish, David Durrleman et Eric Sibony, Shift Technology automatise les procédés, encore « artisanaux », de détection des fraudes chez les acteurs de l’assurance en mettant à profit l’intelligence artificielle. Ainsi, son offre permet une détection de nouveaux cas de fraude mais aussi une détection plus rapide : les réseaux et sous-réseaux sont mis à jour et leurs représentations sont livrées au gestionnaire qui peut alors mener son enquête dans la bonne direction.

A l’heure actuelle, ce sont 70 assureurs présents dans 25 pays qui font confiance à Shift Technology pour leurs contrats d’assurance auto, habitation, vie, santé,… Fin 2017, la start-up a traité plus de 100 millions de déclarations de sinistres en auto, habitation et risques divers ainsi que 300 millions de déclarations de sinistres en santé.

150 embauches en commerce, marketing, data science,…

Avec cette nouvelle levée de fonds, Shift Technology a prévu de réaliser différents investissements. Ainsi, en recherche et développement (R&D), la start-up souhaite développer de nouveaux produits pour parvenir à l’automatisation de l’intégralité du processus de réclamation. Dirigeant de Shift, Jeremy Jawish évoque l’exemple des aléas climatiques et le fait que, dans ces circonstances particulières, les « centres de gestion [soient] complètement débordés ». Ces nouveaux produits permettront de « libérer du temps aux gestionnaires » en mettant à leur disposition un « canal de déclaration automatique pour les sinistres simples ».

En outre, la « jeune pousse » de l’Assurtech veut conserver son positionnement sur le Vieux continent mais aussi renforcer sa présence aux Etats-Unis ainsi qu’au Japon alors que plus de la moitié de son activité est réalisée à l’international. Dans le même temps, Shift Technology souhaite également investir de nouvelles zones géographiques telles que l’Amérique latine.

Enfin, Shift Technology prévoit de renforcer ses équipes. Alors que la start-up compte actuellement plus de 200 collaborateurs, ce sont 150 nouvelles embauches qui devraient avoir lieu au cours de cette seule année 2019. Prioritairement, des commerciaux, des profils marketing, des data scientists ainsi que des développeurs sont recherchés par la « jeune pousse ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES