Assurance divers

Prix des assurances 2022 : stabilité en assurance auto et habitation, légère hausse en santé

Publié par le , Mis à jour le 06/10/2021 à 10:17

À l’issue du premier semestre de cette année, nous révélions une relative stabilité des cotisations sur les six premiers mois de l’année (+0,2% en assurance auto et habitation, +1,7% en assurance santé). Alors que les premières estimations tarifaires se dessinent pour l’année prochaine, notre Indice du Prix des Assurances de Particuliers (IPAP), basé sur 6 millions de tarifs, indique également un maintien des tarifs d’assurances pour l’année prochaine.

Pour vérifier que vous bénéficiez bien de cette stabilité, il est conseillé de passer par un comparateur d’assurance en ligne, pour voir si vous ne pourriez pas trouver moins cher pour vos contrats auto, habitation, et santé.

Une stabilité des tarifs attendue en assurance auto

En assurance auto, tout d’abord, plusieurs facteurs concourent à une stabilité des primes. Depuis 2015, et la mise en place de la résiliation infra-annuelle (dite « à tout moment », ou « loi Hamon ») il est possible de changer d’assurance auto sans frais ni justification que vous le souhaitez après un an de souscription.

Cette possibilité limite depuis les assureurs dans leurs augmentations, par crainte de perdre leurs clients à l’issue de la première année. De plus, l’assurance auto demeure un produit d’appel pour les compagnies d’assurances, ce qui les conduit à pratiquer des tarifs attractifs sur cette police.

Mais au-delà ce ces facteurs structurels, d’autres éléments plus récents devraient participer à la stabilité des prix. Tout d’abord le nombre de sinistres, qui, après une année 2020 record en raison des confinements, sont encore en baisse cette année : le nombre de personnes décédées sur les routes, par exemple, est en baisse de 15% par rapport à 2019, et le nombre de blessés de 7%.

Ces chiffres encourageants, sans doute dus à une utilisation de moins en moins fréquente de la voiture pour certaines catégories de la population depuis la crise sanitaire, pourrait conduire à une révision des calculs de risque du côté des assureurs. S’ils tablent sur moins d’accidents à l’avenir, les cotisations pourraient durablement baisser, car moins d’indemnisations seront nécessaires.

Enfin, la récente et tant attendue législation sur les pièces détachées automobiles devrait aussi avoir son effet sur les primes auto. La libéralisation de ce marché pour les pièces visibles (rétroviseurs, carrosserie, etc.) à partir du mois de janvier devrait réduire la facture chez le garagiste, qui ne cessait jusqu’ici de grimper, et réduire, là aussi, l’enveloppe « indemnisations » des assureurs.

En assurance habitation, la crainte des catastrophes naturelles

En assurance habitation, le facteur « résiliation à tout moment » exerce la même influence qu’en auto : les assureurs évitent les augmentations brusques des tarifs pour conserver leurs assurés. Et comme en assurance auto également, la crise sanitaire et ses suites ont également des conséquences sur les cotisations. Avec la poursuite de certaines activités en télétravail, par exemple, le nombre de sinistres à domicile (cambriolage, dégâts des eaux, etc.) continue de diminuer. C’est autant de sinistres en moins à indemniser pour les assureurs, et donc un facteur de baisse des cotisations.

Toutefois, l’assurance habitation est aussi affectée par un facteur de hausse à long terme : la recrudescence des catastrophes naturelles. Plus intenses et plus fréquents, ces événements coûtent de plus en plus chers aux assureurs. À titre d'exemple, les récents intempéries du Gard ont provoqué pour 550 millions d’euros de dégâts.

De lourds factures qui s’accumulent et qui pourraient menacer le régime des catastrophes naturelles. Ce dispositif, fondée sur la solidarité nationale, permet d’indemniser les victimes de ces catastrophes grâce notamment à une taxe sur tous les contrats d’assurances habitation (de 12%). Si, pour l’heure, il est trop tôt pour qu’une hausse des tarifs se fasse ressentir, une augmentation des cotisations dans les décennies à venir semble inéluctable pour maintenir ce régime tel qu’il est aujourd’hui.

L'effet de la consommation médicale sur les contrats santé

Enfin, c’est du côté des assurances santé qu’une légère hausse devrait être ressentie (+2%). Mais cette augmentation est inéluctable pour des raisons structurelles : la population française vieillit, et l’évolution des technologies médicales rendent tous les deux les soins de plus en plus onéreux, et donc plus chers à indemniser pour les assureurs.

Mais, contrairement aux deux précédentes polices, le Covid-19 joue ici son rôle à la hausse. Les complémentaires et mutuelles santé sont en effet confrontées cette année à une consommation inédite des soins. Les Français finissent en effet par prendre les rendez-vous médicaux qu’ils avaient reportés durant la pandémie. De plus, la réforme du 100% Santé, entrée pleinement en application en janvier, semble remplir sa mission : réduire le renoncement aux soins, en proposant un panier de soins et d’équipements sans reste à charge en optique, dentaire et soins auditifs.

Résultats : un nombre de remboursements en hausse (notamment en dentaire (+45%) et soins auditifs (+100%)) et des comptes dans le rouge au premier semestre 2021 pour les OCAM (organismes complémentaires). Ces facteurs nous emmènent à tabler sur une augmentation de 2% à prévoir en assurance santé.

Certaines estimations sont plus pessimistes : récemment le Président de la FNIM (Fédération nationale indépendante des mutuelles) avait évoqué une hausse tarifaire l'ordre de 7 à 10 % pour certains organismes, pour les raisons citées. Toutefois, une telle déclaration avait aussi un sens politique : celui d’éviter une nouvelle « taxe Covid » sur les complémentaires santé, à l’image de celle imposée en 2020 par l’exécutif (d’1,5 milliard d’euros).

En tout état de cause, que ce soit pour vérifier la stabilité tarifaire de son contrat, ou pour trouver moins cher en cas de hausse, le passage par un comparateur d’assurances en ligne reste, lui, toujours recommandé pour 2022.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}