• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Quand les médias sociaux aident à lutter contre la fraude à l'assurance

Publié par le

La fraude est un véritable fléau pour les assureurs qui se retrouvent à indemniser des assurés alors qu’ils n’auraient pas dû. Mais les compagnies d’assurance françaises se mettent peu à peu à utiliser les réseaux sociaux pour trouver des contradictions dans les déclarations frauduleuses de certains assurés et la réalité. Explications.

Comment les assureurs peuvent-ils utiliser les médias sociaux contre les fraudeurs à l’assurance ?

Les assureurs qui ont des doutes sur les déclarations de certains de leurs assurés ont la possibilité d’utiliser les réseaux sociaux pour confirmer ou infirmer ces doutes. Mais attention, l’utilisation et l’accès aux données des assurés ne peuvent pas se faire n’importe comment. Ces pratiques d’accès aux données en ligne sont encadrées par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil).

Si les statuts Facebook, les tweets, le post de photos sur Instagram sont exploitable, ces données peuvent servir de preuve contre l’assuré fraudeur. Mais le traitement automatique des données n’est pas autorisé, seul les recherches manuelles peuvent être faites.

Fraude organisée : le Big Data à la rescousse des assureurs

Mais quand la fraude à l’assurance va bien plus loin que la fausse déclaration d’un assuré et se transforme en fraude organisée à une plus grande échelle, les compagnies d’assurance utilisent plus le Big Data via sa base de données personnelle.

Au moindre doute, les assureurs accentuent la surveillance de certains schémas de demande d’indemnisation.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES