Assurance - divers

Rencontre avec Lovys, l'assurtech qui bouscule les codes de l'assurance

Publié par le

Rencontre avec Joao Cardoso, CEO de Lovys, et Joao Janes, directeur marketing

Un mois, une assurtech. Créée en 2017, Lovys bouscule les codes du secteur de l’assurance en proposant une approche unique : l’assurance par abonnement. Pour découvrir l’entreprise mais également son concept, Assurland a rencontré Joao Cardoso, son CEO, ainsi que Joao Janes, son directeur marketing.

Comment présenteriez-vous Lovys ? Votre histoire, le concept, etc.

Lovys est une assurance par abonnement 100 % digital. Nous avons eu l’idée de développer ce concept car quelques années auparavant j’ai créé TaCerto.com, le premier comparateur d’assurances en ligne au Brésil. Si nous avons avec ce comparateur disrupté la dimension de distribution nous pensions qu’il était possible de faire plus et surtout d’améliorer le produit. Notre but est de simplifier pour les assurés leur façon de gérer leur protection. Lovys développe un concept unique puisqu’elle repense, réimagine, la manière dont les assurés peuvent gérer leur protection.

Avec Lovys vous pouvez protéger l’ensemble de vos besoins avec un seul abonnement mensuel et non pas via une constellation de contrats habitation, auto, smartphone. Si on demande à un assuré français combien de contrat a-t-il souscrit, combien paye-t-il pour ses contrats, il y a de grande chance qu’il ne connaisse pas la réponse. Notre souhait était de tous les réunir.

Comment définir le système d’assurance par abonnement ?

L’assuré peut choisir de protéger un seul produit, imaginons le smartphone, ou alors plusieurs. C’est à lui de faire le choix. Il peut souscrire chaque assurance séparément. Le tarif change quant à lui au fur et à mesure que des produits seront ajoutés mais aussi en fonction des garanties souscrites. Car c’est là l’autre force de Lovys : outre le fait d’ajouter des contrats, nous leur permettons de les personnaliser, de façon très simple. Pour cela il lui suffit de se rendre sur l’application et de choisir l’option « modifier le contrat ». L’assuré pourra alors ajouter des produits mais aussi des garanties. Lovys se différencie ainsi de l’assurance traditionnelle qui propose des produits très statiques.

La France aujourd’hui est le pays où le nombre de contrats d’assurance par habitant et le plus élevé en Europe. Cela créé une grosse difficulté pour les assurés qui, lorsqu’ils souscrivent plusieurs assurances, se retrouvent face à plusieurs interlocuteurs, plusieurs interfaces, plusieurs procédés. Avec Lovys vous souscrivez n’importe quel type d’assurance et vous pouvez regrouper les produits. Vous vous retrouvez avec une seule souscription mensuelle mais aussi avec une seule marque lorsque vous avez un problème.

Pour la déclaration d’un sinistre, quelle est la démarche à suivre ?

Il y a trois grands problèmes dans l’assurance : la souscription, la gestion des contrats et la gestion des sinistres. Pour nous c’est primordial que Lovys apporte une solution à ces trois éléments. Nous sommes aussi en train de digitaliser le processus de déclaration de sinistre afin de permettre aux assurés de tout gérer depuis l’application et notamment de suivre la gestion du sinistre.

Quelles sont les différences entre Lovys et un assureur traditionnel ?

Il existe bien évidemment des différences avec les assureurs traditionnels mais aussi avec les start-up. C’est-à-dire que lorsque l’on se compare avec d’autres start-up la différence est le concept. Nous ne voulons pas changer un produit, nous souhaitons modifier la forme d’utilisation de l’assurance. Pour ce qui est des modèles traditionnels, des assureurs classiques, la différence se trouve principalement dans l’expérience utilisateur. Nous proposons une expérience 100 % digital afin de que l’utilisateur puisse à tout contrôler depuis son smartphone.

L’autre différence fait écho à ce dont nous venons de parler, à savoir la flexibilité. Lovys est une assurance que vous pouvez contrôler, modifier selon vos besoins. C’est une offre plus adaptée à notre nouveau mode de vie qui est plus nomade, plus digitale, beaucoup plus accéléré.

Vous avez obtenu le soutien de la Maif pour créer l’assurance par abonnement. Qui retrouve-ton derrière votre entreprise ?

Nous avons 4 investisseurs institutionnels et la Maif en fait partie. Elle n’est donc pas la seule puisque nous comptons aussi Portugal Ventures, Techstars et Plug&Play. A travers Maif Avenir la Maif reste néanmoins le seul investisseur qui est également un assureur. Nous restons cependant indépendants du groupe même s’ils nous arrivent de travailler en collaboration. Nous travaillons d’ailleurs avec 8 groupes assureurs dont Generali, La Parisienne et donc la Maif.

Vous avez récemment acquis Ockert. Quelles raisons vous ont poussé à faire cette acquisition ?

Nous avons décidé de faire cette acquisition dans le but de renforcer notre pôle technologique. Nous cherchons continuellement à renforcer et réinventer l’expérience client dans le secteur de l’assurance. Ockert est une start-up qui utilise l’IA (Intelligence Artificielle) dans l’assurance nomade. En utilisant l’IA elle bénéficie d’algorithmes anti-fraudes et de traitement de sinistre. Mais à travers cette acquisition nous voulions également travailler avec l’équipe d’Ockert. Sa qualité nous a poussé à l’acquérir.

Quelle est la suite pour Lovys ? Quels sont vos objectifs et ambitions ?

Aujourd’hui nous avons plusieurs milliers d’assurés, nous vendons plus de mille contrats par mois. Nous avons l’objectif d’avoir plus de 50 000 nouveaux contrats d’ici fin 2020. Un autre objectif est le lancement de nouveaux produits. Nous proposons actuellement l’assurance habitation et smartphone, mais nous lancerons en mars l’assurance chient-chat et en avril la version beta de notre assurance auto.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES