• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance - divers

Sécurité Routière : les cyclistes ne se protègent pas assez !

Publié par le

La Sécurité Routière a publié récemment son bilan sur la mortalité sur les routes de France. Sans surprise, ce sont les piétons et les cyclistes qui sont les plus vulnérables !

Des chiffres qui inquiètent

Depuis janvier 2014, le bilan est négatif chez les piétons et les cyclistes. En octobre le taux de mortalité des piétons et des cyclistes a augmenté respectivement de 7 % et de 6 %.

Pour mieux protéger les cyclistes, le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) a présenté récemment quelques recommandations. La première d’entre elle est le port du casque puisque selon une étude récente faite par Opinionway en octobre dernier pour la MMA, sur un échantillon national de 1 041 cyclistes, seulement 41 % des sondés mettaient leur casque avant de rouler.

Outre les recommandations, le CNSR prévoit également de lancer de pistes dotées de dispositif d’amende. En effet, il semblerait, selon l’étude de l’Opinionway, que 44 % des sondés disent qu’ils ont l’impression de ne pas risquer d’amende en roulant à vélo. Ce n’est bien évidemment pas le cas puisque l’infraction au code de la route ou le défaut d’équipement peut leur valoir une amende de 11 à 375 €. Une expérimentation est d’ores et déjà lancée à Strasbourg, elle consiste à distribuer des amendes moitié moins chères qu’aux automobilistes, cette mesure pourrait sous peu, être généralisée.

Mieux se protéger à vélo

Le vélo s’impose de plus en plus comme étant un mode de déplacement urbain à la fois écologique et pratique. Il demeure néanmoins un mode de déplacement à risque, il convient donc de savoir quelques points avant de l’adopter. Tout d’abord en cas d’accident avec une voiture, un camion ou un deux-roues à moteur, c’est l’assureur du véhicule responsable qui couvrira le cycliste, si ce dernier subit des dommages corporels et matériels.

Si le cycliste tombe tout seul et se blesse, c’est la Sécurité sociale et la complémentaire santé qui interviendront pour l’indemniser pour les frais d’hospitalisation et le remboursement des autres prestations médicales. Le cycliste pourra néanmoins souscrire des contrats de type individuel avec une Garantie des Accidents de la Vie. Ce contrat viendra couvrir les frais de soins et en cas d’invalidité ou d’incapacité il prévoit le versement d’indemnités journalières.

Enfin, dans le cas où c’est le cycliste qui provoque l’accident, s’il se heurte à un piéton c’est sa responsabilité civile qui est engagée. Cette garantie est généralement incluse dans la MRH.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES